Les donneurs de sperme et d'ovocytes toujours trop peu nombreux (VIDEOS)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Les donneurs de sperme et d'ovocytes toujours trop peu nombreux (VIDEOS)

Publié le 20/05/2016 à 11:02 - Mise à jour à 11:10
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'Agence de biomédecine a lancé jeudi une nouvelle campagne pour sensibiliser les Français au don de gamètes (spermatozoïdes et ovocytes). Pour raccourcir les délais d'attente des 3.000 couples infertiles concernés, l'agence estime qu'il faudrait 1.200 donneurs supplémentaires.

L'attente est encore trop longue. En France, ce sont 3.000 couples qui, concernés par des problèmes d'infertilité, se sont inscrits pour solliciter un don de gamètes. Mais selon l'Agence de biomédecine, le nombre de donneurs est encore bien insuffisant. Il faudrait recruter 300 donneurs de spermatozoïdes et 900 donneuses d'ovocytes pour répondre à la demande.

L'agence a donc lancé jeudi 19 un appel aux dons via une nouvelle campagne afin de recruter des "donneurs de bonheur". Leur nombre a augmenté de 40% en 5 ans, mais reste insuffisant. Le délai d'attente pour obtenir un don peut aller jusqu'à trois ans.

Les femmes peuvent faire un don entre 18 et 37 ans, les hommes entre 18 et 45 ans dans l'un des 27 centres de don de spermatozoïdes et 28 centres de don d'ovocytes. Il faut bien sût être en bonne santé pour que le don soit accepté. Depuis octobre 2015, il n'est plus nécessaire d'avoir eu au moins un enfant suite à la publication d'un décret en ce sens. Outre les examens cliniques, les donneurs doivent consulter un psychologue ou un psychiatre pour les éclairer dans leur démarche.

Seules les personnes formant un couple hétérosexuel, et dont l'un des membres au moins est infertile bien qu'en âge de procréer, peuvent prétendre à recevoir un don de gamètes. Sont également concernées les personnes frappées par une maladie génétique qu'elles risqueraient de transmettre à leur conjoint ou à leur enfant.

L'infertilité touche les hommes comme les femmes dans des proportions équivalentes. Toutefois, le nombre de donneuses nécessaire est plus important. Le nombre de donneuses reste paradoxalement plus grand alors que la démarche est plus contraignante, avec des injections quotidiennes pendant une dizaine de jours, une hospitalisation d'une journée et un prélèvement sous anesthésie générale.

Ainsi en 2014, 501 femmes ont fait don de leurs gamètes, ce qui a permis 1.271 fécondations in vitro et 239 naissances. En parallèle, 238 hommes ont fait des dons de sperme qui ont permis la naissance de 1.107 enfants.

Les personnes intéressées par cette démarche, gratuite et anonyme, peuvent se renseigner sur dondespermatozoides.fr ou dondovocytes.fr.

(Voir ci-dessous les vidéos de la nouvelle campagne de l'Agence de biomédecine pour les dons de gamètes):

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le délai d'attente pour obtenir un don de gamètes peut aller jusqu'à trois ans.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-