Les fêtes dans des logements Airbnb, c’est fini

Les fêtes dans des logements Airbnb, c’est fini

Publié le 24/08/2020 à 10:46 - Mise à jour à 10:56
© John MACDOUGALL / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
Faute de clubs de nuit et de discothèques, des fêtards avaient trouvé une solution : louer des logements sur Airbnb. 
 
C’est désormais interdit sur la plateforme de locations entre particuliers, et ce jusqu’à nouvel ordre.
 
« Certains ont choisi de transférer ce qu’ils faisaient dans les bars et les discothèques dans des maisons parfois louées via notre plateforme (…) Nous pensons qu’une telle conduite est incroyablement irresponsable »
 
Le groupe Airbnb a expliqué sa décision jeudi 20 août, le jour même de l’entrée en vigueur de la mesure en France – elle l’était déjà dans des pays comme les Etats-Unis, le Canada, le Royaume Uni et l’Espagne.
 
Blocages sur les réservations
 
Mais comment concrètement éviter que des loueurs contournent l’interdiction ? 
 
France Info raconte l’histoire d’Anissa, qui pensait laisser son appartement à une famille venue à Disneyland Paris, et l’a retrouvé dégradé par… soixante mineurs. 
 
Ne plus faire apparaître la seule case à cocher « Evénement » dans les filtres ne suffit évidemment pas. 
 
A la mi-août déjà, Airbnb a tenté de limiter les soirées en interdisant aux jeunes de moins de 25 ans ne disposant pas d’au moins trois avis positifs de louer un logement entier près de chez eux. Leur réservation est automatiquement bloquée.
 
Désormais, la capacité d’occupation des logements est limitée à 16 personnes. Pour Airbnb, il s’agit aussi de prévenir les nuisances sonores générées par des locations suroccupées, et dont se plaignent régulièrement des voisins de logements loués.
 
Dans un communiqué, Patrick Robinson, directeur des affaires publiques de la plateforme pour la zone EMEA (Europe Moyen-Orient Afrique), a ainsi expliqué :
 
« Nous voulons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour promouvoir les rapports de bon voisinage (…) Les fêtes non autorisées n’ont pas leur place dans des logements proposés sur Airbnb »
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La plateforme a pris des mesures pour éviter les locations destinées à organiser des fêtes

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-