Nouvel examen du code de la route: la réussite chute de 70% à 16,7%

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Nouvel examen du code de la route: la réussite chute de 70% à 16,7%

Publié le 04/05/2016 à 06:42 - Mise à jour à 06:44
©Olibac/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le taux d'échec à l'examen du code de la route est monté en flèche lundi, jour de l'entrée en vigueur des nouvelles questions. Le gouvernement demande aux auto-écoles de "prendre leur temps" pour former les futurs candidats.

L'entrée en vigueur du nouvel examen du code de la route s'est faite avec perte et fracas. En effet, la chance n’était pas du côté des futurs conducteurs qui ont passé leur code le 2 mai, jour d’entrée en vigueur des nouvelles questions de l’examen. "Le taux de réussite a été de 16,7%, quand le taux annuel est aux alentours de 70%", a reconnu Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité Routière, confirmant ainsi des informations données mardi 3 par Europe-1.

Avant toutefois d'assurer que "les choses vont se réguler. D'ici quinze jours, cela sera en partie redressé". Il a conseillé aux auto-écoles de "prendre leur temps pour présenter leurs candidats. Si beaucoup de candidats ont eu 30 (bonnes réponses) sur 40, c'est qu'il leur manque encore quelques heures de formation et ce sera bon". Et de préciser que les questions jugées les plus difficiles seront retirées afin d'être reformulées.

Il semblerait que les nouvelles questions aient pris de court les candidats, en effet les éditeurs de supports pédagogiques ont en effet été pris de vitesse et n'ont pas pu en fournir autant que nécessaire.

Ce toilettage s'inscrit dans le cadre d'une réforme du permis de conduire annoncée par Bernard Cazeneuve en juin 2014 afin de moderniser l'examen et d'en réduire les délais de passage (98 jours en moyenne en 2014), et donc le coût pour les candidats (1.500 euros environ). Pour cela, le gouvernement a également décidé de ne plus faire surveiller l'examen du code par les inspecteurs du permis, afin qu'ils se concentrent sur l'épreuve pratique. Cela permettra de dégager 142.000 places d'examen, selon le ministère.

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le taux d'échec à l'examen du code de la route est monté en flèche lundi, jour de l'entrée en vigueur des nouvelles questions.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-