La phobie scolaire touche jusqu'à 5% des élèves

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

La phobie scolaire touche jusqu'à 5% des élèves

Publié le 29/08/2018 à 17:01 - Mise à jour à 17:05
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Lundi 3 septembre, 12 millions d'élèves français vont reprendre le chemin de l'école, du collège et du lycée. Pour 5% d'entre eux, cette journée est synonyme d'angoisses extrêmes, puisqu'ils sont atteints de phobie scolaire. Une maladie encore méconnue et surtout visée par les préjugés.

C'est bientôt l'heure de ranger les maillots de bain, les jeux de plage et les cahiers de vacances. Un moment difficile pour tous les enfants, et encore bien plus pour certains.

Le 3 septembre prochain, 12 millions d'élèves vont faire leur rentrée à l'école, au collège ou au lycée. Et pour 5% d'entre eux, ce sera un vrai calvaire puisqu'ils sont atteints de phobie scolaire.

Cette maladie touche en effet entre 2 et 5% des jeunes scolarisés en France. Elle se caractérise, entre autres, par une peur panique de mal faire, de ne pas s'intégrer à la classe, des angoisses incontrôlées et la crainte d'être harcelé par les autres  élèves. Suit souvent un décrochage scolaire difficile à rattraper ensuite.

Ce qu'il y a de plus difficile dans la phobie scolaire c'est que, bien qu'elle soit reconnue comme une vraie maladie par le corps médical, elle est difficilement acceptée comme telle par les professeurs, les parents et les autres enfants qui n'y sont pas confrontés.

Lire aussi: Rentrée scolaire - est-il permis d’arriver en retard au travail?

Dans la plupart des cas, cette maladie ne survient pas toute seule, en un claquement de doigts. Un incident est souvent à l'origine des craintes de l'élève phobique.

C'est le cas d'une adolescente de 4e, interrogée par  France Bleu Belfort-Montbéliard, qui a subi du harcèlement moral en primaire, et ne s'en ai jamais remis: "La peur que tout redevienne comme avant, que ça se passe mal à l’école. Rien que d’imaginer être sur le chemin de l’école, je suis clouée au lit. Et c’est tous les jours comme ça", a-t-elle ainsi confié à la radio.

La jeune fille en question est, elle, traitée par une neuropsychologue, qui n'est pas surprise que les professeurs soient assez insensibles à cette maladie.  

La seule solution, le seul traitement, c'est de ne pas s'isoler et d'en parler. Et peut-être, si cela est nécessaire, changer d'établissement scolaire pour repartir à zéro.

Et aussi:

Allocation rentrée scolaire 2018: comment la réclamer si vous ne la touchez pas?

Légère baisse du coût de la rentrée scolaire, excepté pour le primaire

5 conseils pour bien préparer ses enfants à la rentrée scolaire

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




A l'approche de la rentrée scolaire, les angoisses de 5% des élèves, atteints de phobie scolaire, montent.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-