Pollution de l'air: plus de 500.000 morts par an en Europe, la France mauvais élève

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Pollution de l'air: plus de 500.000 morts par an en Europe, la France mauvais élève

Publié le 11/10/2017 à 20:46 - Mise à jour à 20:51
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon un rapport de Agence européenne de l'environnement, 520.400 personnes sont mortes prématurément en 2014 en Europe à cause de la pollution. La qualité de l'air aurait tendance à s'améliorer, ce qui n'empêche pas la France d'être dans le viseur de Bruxelles.

L'Agence européenne de l'environnement a publié ce mercredi 11 son rapport sur la qualité de l'air, basé sur des mesures effectuées au cours de l'année 2014. Un rapport au résultat mitigé, puisque si la qualité de l'air aurait tendance à s'améliorer, la pollution atmosphérique serait toujours responsable de plus de 500.000 décès prématurés par an.

Dans le détail, ce sont 520.400 habitants de 41 pays européens qui sont -selon ce document dévoilé par Le Monde- morts trop tôt à cause de l'air qu'ils respiraient contre 550.000 en 2013. La très grandes majorité de ces décès seraient dus aux particules fines (428.000 morts). Très loin derrière arrivent le dioxyde d'azote (78.000 décès ) et l'ozone (14.000).

Sans surprise, c'est l'Allemagne, pays le plus peuplé d'Europe (si l'on exclu la Russie et la Turquie) qui paie le plus lourd tribu en nombre de morts avec plus de 80.000. Mais si l'on analyse ces chiffres en fonction de la population, l'Italie est particulièrement touchée en arrivant au deuxième rang du nombre de décès (79.820) pour un peu plus de 60 millions d'habitants. De même, la Pologne et ses moins de 40 millions d'habitants compte plus de 48.000 victimes. La France, deuxième pays le plus peuplé, arrive au cinquième rang avec 45.840 morts.

Des données qui montrent aussi que plusieurs pays dont la France ne respectent toujours pas les normes en matière de concentration de polluants dans l'air. Elle est d'ailleurs poursuivie par la Commission européenne pour cela comme l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Italie. Mais selon un expert interrogé par le quotidien, les sanctions sont peu probables, celles-ci servant d'avantage de moyen de pression à Bruxelles pour régler des conflits politiques.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En France, ce sont 45.840 qui sont mortes prématurément à cause de la pollution de l'air en 2014.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-