Un antibiotique aux effets secondaires "potentiellement irréversibles" retiré

Un antibiotique aux effets secondaires "potentiellement irréversibles" retiré

Publié le 10/04/2019 à 16:36 - Mise à jour à 17:00
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

L'ANSM a publié ce mercredi 10 une lettre à destination des professionnels de santé les informant du retrait d'un antibiotique et de la limitation de l'usage d'un second. Tous les deux présentent des effets secondaires invalidants et parfois supérieurs à leurs effets bénéfiques.

Il s'agit de médicaments jusque-là utilisés pour soigner des pathologies potentiellement mortelles, par conséquent, leurs effets secondaires étaient considérés comme un mal acceptable. Mais une nouvelle étude sur le rapport bénéfice/risque des antibiotiques à base de quinolones et de fluoroquinolones a conduit les autorités sanitaires à bannir les premières et réduire l'usage des secondes.

Utilisés pour traiter des infections bactériennes au cours desquelles le pronostic vital peut être engagé, ils sont liés à des "risques d’effets indésirables graves, durables (durant plusieurs mois ou années), invalidants et potentiellement irréversibles, affectant principalement le système musculo-squelettique et le système nerveux", précise l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) dans une lettre aux professionnels de santé publiée ce mercredi.

Voir: Implants mammaires: plusieurs modèles interdits "par mesure de précaution"

Le bénéfice des quinolones étant jugé insuffisant par l'étude de l'Agence européenne du médicament, il a donc été décidé de le retirer du marché. Ce retrait ne concerne qu'un seul produit en France: Apurone (fluméquine).

Les médicaments à base de fluoroquinolones n'ont quant à eux pas été retirés, mais les autorités sanitaires recommandent que leur utilisation soit "réservée aux infections pour lesquelles l’utilisation d’un antibiotique est indispensable et où d’autres antibiotiques ne peuvent pas être utilisés". Ils seront désormais bannis du traitement de nombreuses pathologies, allant de l'angine à la prostatite chronique non-bactérienne en passant par la diarrhée du voyageur.

"Les patients doivent être informés d’arrêter le traitement et consulter leur médecin dès l’apparition de symptômes tels que des douleurs ou une faiblesse musculaire et des douleurs ou gonflements des articulations", fait savoir l'ANSM.

Lire aussi:

Pas de Smecta pour bébé, dangereux avant un certain âge

Un médicament pour enfants et nourrissons rappelé par les autorités

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un antibiotique présentant des effets secondaires importants a été retiré du marché.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-