Contre le braconnage de l'info

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Contre le braconnage de l'info

Publié le 01/03/2021 à 16:20
Pexels
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Alain-Sam Federowski pour FranceSoir
-A +A

Dans le cadre d’un débat au Press Club de France que j’animais sur l'avenir du journalisme face aux nouveaux supports médiatiques liés à Internet, nous avions alors constaté que les sources d'information avaient fortement évolué tandis que les médias dits traditionnels - radio, télé, papier - perdaient du terrain face à la multiplication des sites et plateformes.

Depuis, notre pays a connu les évènements liés au mouvement des « Gilets Jaunes » et vu apparaitre un régiment de journalistes autoproclamés qui pour la plupart sont seulement équipés d'un smartphone et qui filment en permanence tous les évènements d'actualité, avec une nette préférence pour les charges des forces de l'ordre destinées à rétablir le calme et peut-être empêcher le saccage de quartiers entiers!

Ces pseudo-journalistes défient notre profession en diffusant des images essentiellement destinées à faire sensation sur la toile - faire le buzz.

Je peux admettre que dans certaines circonstances, les témoignages de vidéastes amateurs peuvent servir la justice en cas de violences avérées !

Je pense sincèrement que le fait de partager sur Internet toutes les images sans les expliquer, ne contribue pas à comprendre les faits, car il ne suffit pas de se déclarer journaliste sur son propre site afin d'apporter un éclairage à une actualité sans cesse scrutée par les médias

Même si la loi de notre pays n'oblige pas un informateur à être détenteur d'une carte de presse, cette dernière représente un garde-fou de la reconnaissance pleine et entière de notre profession.

A noter que désormais, lorsque l'on fait une recherche sur un fait d'actualité, tous les sites diffusent les mêmes images. Est-il nécessaire de multiplier les apprentis cameramen pour couvrir l'actualité?

J'ai vu récemment des CRS qui évoluaient au milieu de plusieurs dizaines de "ramasseurs d'images" lors d'une manifestation; pendant une charge de ces derniers qui tentaient de calmer des casseurs, les téléphones brandis étaient plus nombreux que les policiers et manifestants réunis...

Je souhaite que la charte du journalisme qui date de juste après la Seconde Guerre mondiale s'adapte rapidement aux nouvelles technologies sans bien évidemment changer le droit fondamental d'exercer et d'informer en tous lieux et en toute liberté !

Alain-Sam Federowski
Journaliste - Grand Reporter Cameraman (ex-TF1)

Auteur(s): Alain-Sam Federowski pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Tous reporters ?

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir