Démuni après l'élection présidentielle, Jean Lassalle ne pouvait plus payer ses courses (vidéo)

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 29 septembre 2017
Mis à jour le 29 septembre 2017
Image
Le député Jean Lassalle, candidat à l'élection présidentielle, le 27 mars 2017 à Saint-Viaud
Crédits
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
Jean Lassalle a réalisé la campagne la moins chère de tous les candidats à l'élection présidentielle.
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
Ce vendredi matin Jean Lassalle est revenu sur sa campagne du premier tour de l'élection présidentielle sur BFMTV. Au micro de Jean-Jacques Bourdin, il a relaté les difficultés à la financer et expliqué qu'il avait eu du mal à joindre les deux bouts ensuite.

Jean Lassalle était l'invité de Jean Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC ce vendredi 29 au matin. Face au journaliste, il est revenu sur sa campagne et son échec à l'élection présidentielle. Interrogé sur le "syndrome Mélenchon", le député a décalré que lui aussi avait "failli" être élu.

"Il m'a manqué 21%", a-t-il expliqué. L'ancien candidat avait été crédité de 435.000 voix, soit 1,21%. Jacques Cheminade, Nathalie Arthaud, François Asselineau et Philippe Poutou étaient donc arrivés derrière lui dans la course à la présidence.

L'élu a aussi expliqué qu'il avait manqué de fonds, 20 millions d'euros lui auraient été nécessaires selon lui alors qu'il n'a bénéficié que de 230.000 euros. L'homme qui a mené la campagne la moins chère de tous les candidats a expliqué que "le Crédit agricole (n'avait) pas débloqué les 700.000 euros auxquels (il) avait le droit, il n'y a que les crédits coopératifs qui l'ont voulu, mais la veille du premier tour...".

L'argent dépensé avant le 23 avril a aujourd'hui été remboursé, mais une si grosse dépense sur ses fonds personnels lui a valu d'être privé de chéquier et de carte bancaire par sa banque. "Ma femme n'a pas beaucoup apprécié. Surtout que c'était belle maman qui devait payer les courses. Et ça, ça fait pas bien à 62 ans quand même", a-t-il expliqué à son interlocuteur qui n'a pas pu s'empêcher de sourire.

Député de la quatrième circonscription des Pyrénées-Atlantique depuis 2002, c'était la première fois que l'élu se présentait à l'élection présidentielle. En 2012, il avait soutenu François Bayrou, le candidat du MoDem dont il a fait partie jusqu'en 2016.

À LIRE AUSSI

Image
Le député centriste et candidat à la présidentielle Jean Lassalle (c) lors d'un déplacement de campa
Législatives 2017: Jean Lassalle célèbre sa victoire avec un paquito (vidéo)
Le maire de Lourdios-Ichère, Jean Lassalle, a dignement fêté sa victoire dans la 4e circonscription des Pyrénées-Atlantiques, dimanche. Élu avec 52,79% des voix contre...
Publié le 19 juin 2017
Politique
Image
Le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon le 27 août 2017 à Marseille
Si Benoît Hamon "avait retiré sa candidature, il serait Premier ministre et moi président": les calculs foireux de Jean-Luc Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon a accordé une interview à "La Provence" ce jeudi. Dans l'entretien, il a affirmé que si Benoît Hamon s'était rallié à lui avant le premier tour de l...
Publié le 14 septembre 2017
Politique
Image
Des micros.
Prix de l'humour politique 2017: des nouvelles petites phrases en stock
Présidé par Nelson Monfort, Le jury du prix Press Club, Humour et Politique 2017 a procédé lundi à sa troisième et ultime sélection de "petites phrases" collectées dep...
Publié le 13 juin 2017
Politique