Des photos d'un réveillon privé entre jeunes de l'UMP et du FN déclenchent la polémique

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Des photos d'un réveillon privé entre jeunes de l'UMP et du FN déclenchent la polémique

Publié le 03/01/2015 à 19:12 - Mise à jour le 04/01/2015 à 15:09
©Capture d'écran Facebook.
PARTAGER :

Auteur(s): JmC

-A +A

Début de polémique sur les réseaux sociaux et dans les milieux politico-médiatiques, après la publication de photos d'un réveillon privé auquel participaient plusieurs dirigeants des mouvements de jeunes de l'UMP et du FN.

Plusieurs dirigeants des mouvements de jeunesse de l'UMP vont devoir s'expliquer  sur un réveillon de la Saint-Sylvestre passé avec des militants du Front national, lors d'une soirée privée dont des photos ont été publiées sur les réseaux sociaux.

L'hebdomadaire Marianne a publié sur son site internet ces photos, prises lors d'une soirée chez une militante du FNJ (Front national de la jeunesse). Pierre Gentillet, le président de la section Jeunes du courant de l'UMP Droite populaire (fondé en 2010 par Christian Mariani et Lionnel Luca), assistait à cette soirée avec notamment deux autres conseillers nationaux UMP, Maxime Duvauchelle et Alexandre Moustafa, selon Marianne. Une soirée à laquelle est passé Florian Philippot, numéro-2 du Front national.

Ces photos ont fait le buzz ces dernières heures sur Internet et dans les milieux politico-médiatiques, ce qui a incité Stéphane Tiki, secrétaire national de l'UMP et récemment nommé Délégué national des Jeunes Populaires du parti, à demander des explications. "On va écouter très prochainement ces jeunes pour savoir le pourquoi du comment de cette fameuse soirée", a-t-il déclaré. "S'agissait-il bien d'une soirée privée? Comment expliquer la présence de M. Philippot? Cette soirée avait-elle une connotation politique? Voilà ce qu'on va leur demander", a-t-il ajouté, en rappelant une "règle très claire": "pas d'alliance entre l'UMP et le FN".

Le Premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a réagi en demandant très officiellement dans un communiqué "à Nicolas Sarkozy et Alain Juppé de condamner le réveillon des jeunes UMP/FN". "Cette fraternité d'un soir de fête, où le vice-président du FN est venu saluer quelques-uns de ses amis, annonce une proximité qui mérite une clarification immédiate", selon lui.

"Je n'ai pas eu l'impression de discuter avec des néo-nazis", s'est défendu Pierre Gentillet. "Il y avait des gens du Front, des UMP, une militante féministe de gauche et des gens pas politisés...". Joint  par Le Lab d'Europe-1, il a ajouté qu'à ses yeux il s'agissait d'un "non-événement. J'ai le droit de fréquenter qui je veux, de traîner avec qui je veux. Je n'y suis pas allé par proximité idéologique".

"Non-événement politique", a également estimé sur Twitter Thierry Mariani, ironisant: "et même qu'il y avait aussi des jeunes de Gauche!!!! (…) La fête simplement... et sans brûler de voitures!".

La militante du FNJ chez qui la soirée a eu lieu a, depuis, retiré les photos de son compte Facebook, en postant vendredi ce commentaire: "Tu es conseiller UMP, tu as des amis FN et tu assumes? Qu'on te jette des pierres, tu devrais avoir honte! Je ne savais pas qu'être au FN et dénoncer le système UMPS signifiait pour les chiens de garde de la bien-pensance qu'on était consanguins. Je ne savais pas non plus que ma soirée du Nouvel an PRIVEE et APOLITIQUE porterait préjudice à ceux qui ont osé s'afficher à mes côtés! France libre, où es-tu...?".

 

Auteur(s): JmC


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une des photos de la soirée privée du réveillon, chez une militante du FNJ, postée sur Facebook.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-