Génération identitaire occupe la CAF de Bobigny, une plainte déposée (vidéo)

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 29 mars 2019 - 17:45
Image
Une manifestation de l'association Génération Identitaire à Paris le 28 mai 2016
Crédits
© MATTHIEU ALEXANDRE / AFP/Archives
Des membres du mouvement d'extrême-droite Génération identitaire ont occupé le toit de la CAF de Bobigny ce vendredi 29 au matin.
© MATTHIEU ALEXANDRE / AFP/Archives

Des membres du mouvement d'extrême-droite Génération identitaire ont occupé le toit de la CAF de Bobigny ce vendredi 29 au matin, avec pour slogan: "De l'argent pour les Français. Pas pour les étrangers!". Ils ont été évacués par les forces de l'ordre.

 

Plusieurs élus du département ont demandé la dissolution du groupuscule d'extrême droite. Des membres de Génération identitaire (GI) ont mené une opération d'agit-prop (actions militantes "coup de poing" destinée à frapper l'opinion) à Bobigtny ce vendredi. Ils ont occupé le toit du bâtiment de la Caisse d'allocations familiales de la ville de Seine-Saint-Denis.

Entre 7h et midi, "19 activistes d'extrême-droite ont occupé les toits de la CAF", située à Bobigny, a expliqué Bérénice Galey, directrice des prestations et du service à l'allocataire. Ils ont déployé trois banderoles dont une qui recouvrait l'ensemble du bâtiment où il était inscrit: "De l'argent pour les Français. Pas pour les étrangers!". Les militants d'extrême droite ont finalement été évacués par les forces de l'ordre alors que plusieurs organisations de gauche avaient appelé à des rassemblements pour dénoncer l'action des militants de GI.

Le bâtiment a dû être fermé au public le temps d'évacuer les membres du groupuscule qui ont notamment scandé "nous voulons, nous aurons la re-migration". Par conséquent, la CAF a dû faire évacuer son personnel et les usagers ont dû être réorientés vers d’autres sites pour y être accueillis, "notamment vers Saint-Denis, Rosny-sous-Bois et Aulnay", précise le Parisien.

Lire aussi - Lyon: la mairie ferme le bar et la salle de boxe de Génération Identitaire

"C’est insupportable! Cette initiative montre à quel point, ces gens se croient autorisés à organiser une action de haine. Ils sont dans un département qu’ils exècrent, un département qui représente un modèle de société qu’ils exècrent: jeune, populaire, mixte et divers", a fustigé Stéphane Troussel, le président socialiste du conseil département de Seine-Saint-Denis. Et d'ajouter: "Je demande au ministre de l’Intérieur, la dissolution de ce groupuscule pour incitation à la haine, propos xénophobes et trouble à l’ordre public".

Même son de cloche du côté d'Alexis Corbière qui a tweeté: "Ils affichent leur haine dans le 93 pour diviser les habitants entre eux et faire diversion... Ils sont comme d'habitude les idiots utiles du gouvernement. Vite, leur dissolution!".

La Caf a déposé plainte contre le groupuscule d'extrême droite.

Voir:

Opération antimigrants dans les Alpes: des membres de Génération identitaire en garde à vue

Gilets jaunes d'extrême gauche agressés à Toulouse: Génération identitaire dans le collimateur?

Génération identitaire: deux vagues d'arrestations de jeunes proches du groupe d'extrême droite

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
19/07 à 17:30
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.