Jean-Marc Ayrault prêt à aider la Libye, y compris militairement

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Jean-Marc Ayrault prêt à aider la Libye, y compris militairement

Publié le 01/04/2016 à 12:02 - Mise à jour à 12:05
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Dans un entretien publié ce vendredi par "Ouest-France", Jean-Marc Ayrault a alerté sur la menace que constitue Daech en Libye. Pour le ministre des Affaires Etrangères, qui estime qu'il s'agit d'une "menace directe pour la région et pour l'Europe", il n'est pas exclut d'apporter une aide militaire au gouvernement d'union nationale s'il le demande.

La communauté internationale doit se tenir prête à aider le nouveau gouvernement d'union nationale en Libye si celui-ci le demande, y compris militairement, déclare le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, dans un entretien publié ce vendredi 1er par Ouest-France.

"La Libye est un sujet de préoccupation partagé par tous les pays de la région et bien au-delà. Le chaos qui y règne aujourd’hui favorise le développement rapide du terrorisme. C’est une menace directe pour la région et pour l’Europe. Daech recule en Syrie et en Irak, mais progresse sur le terrain en Libye", estime l'ancien Premier ministre. "Il faut se préparer à répondre présent si le gouvernement d’union nationale de Sarraj demande de l’aide, y compris sur le plan militaire", plaide-t-il.

Le chef du gouvernement libyen d'union nationale parrainé par l'ONU, Fayez al-Sarraj, est arrivé mercredi à Tripoli à bord d'un bâtiment militaire, malgré l'hostilité déclarée de la coalition de milices qui contrôle la capitale. Le gouvernement d'union nationale a été créé en vertu d'un accord signé en décembre 2015 au Maroc et parrainé par l'ONU. Il est censé mettre fin au conflit qui oppose deux "gouvernements" rivaux siégeant l'un à Tripoli et l'autre à Tobrouk dans l'est.

Interrogé par le quotidien régional sur l'éventualité d'une intervention militaire en Libye, Jean-Marc Ayrault répond: "Cela dépendra de ce que nous demandera le gouvernement légal. Imaginer qu’on pourrait se lancer dans des frappes aériennes hors de tout processus politique n’est pas une option". "Les Algériens qui n’étaient pas favorables aux frappes en 2011, comme les Russes, ne se privent jamais de nous rappeler l’opération en Libye" qui avait abouti à la chute de Mouammar Kadhafi, souligne le ministre.

"Il faut éviter de répéter les erreurs du passé et ne pas oublier ce qui s’est produit en Irak. La responsabilité de l’intervention américaine sous George W. Bush est dramatique. Cela a bouleversé la région et fait naître l’extrémisme et Daech. Tous ceux qui réfléchissent à des solutions, aussi bien en Syrie qu’en Libye, savent qu’il ne faut pas refaire ces erreurs", assure le chef de la diplomatie française.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


"Daech recule en Syrie et en Irak, mais progresse sur le terrain en Libye", a déclaré Jean-Marc Ayrault.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-