Jean-Yves Le Drian: "le budget de la défense est sanctuarisé. C'est un engagement du président de la République"

Jean-Yves Le Drian: "le budget de la défense est sanctuarisé. C'est un engagement du président de la République"

Publié le 22/01/2015 à 08:26 - Mise à jour le 23/01/2015 à 09:38
©Capture d'écran RTL
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Jean-Yves Le Drian était ce jeudi matin l'invité de RTL. Le ministre de la Défense est revenu sur les annonces faites mercredi par le président de la République sur une diminution de la baisse des effectifs dans l'armée et sur la présence d'anciens militaires français dans les rangs de l'Etat islamique.

Sanctuarisation du budget de la Défense

"D'abord c'est une mobilisation générale contre le terrorisme. Les forces françaises sont confrontées sur 3 théâtres extérieurs: le Mali, la Centrafrique et l'Irak mais aussi sur 1 théâtre intérieur avec le déploiement de  10.500 militaires sur le territoire français dans le cadre du plan Vigipirate".

"Cette diminution de la baisse des effectifs doit permettre de conforter ces opérations intérieures et extérieures et de renforcer les moyens des militaires français. Cela correspond à des besoins dans cette période particulière. Dans cette période de crise, les forces des armées françaises seront au rendez-vous".

"C'est une situation exceptionnelle qui demande une réponse exceptionnelle".

"Le budget de la défense, malgré les contraintes est maintenu depuis 2012 à son niveau initial: 31,4 milliards d'euros".

"Il y aura une révision de la loi de programmation militaire pour faire face à la nouvelle donne majeure qui est en cours après les événements du 7 janvier".

"Le budget de la défense est sanctuarisé. C'est un engagement du président de la République".

 

Anciens militaires français dans les rangs de l'Etat islamique

"Je peux confirmer ce fait mais je ne confirme pas les chiffres avancés dans la presse. Il y a 3.000 personnes à surveiller qui représentent un risque terroriste et dans ces 3.000 personnes, oui il y a des anciens militaires".

"Je ne crois pas qu'il soit nécessaire de dire le nombre de ceux-ci. Dans la lutte contre le terrorisme il est important de conserver le secret sur certaines informations. A ma connaissance, il n'y a pas d'officiers français dans les rangs de l'Etat islamique".

"Des dispositions ont été prises pour surveiller les éléments à risques dans l'armée française. Certains de nos militaires sont surveillés".

 

Nicolas Sarkozy qui fustige l'emploi du mot "apartheid" par Manuel Valls

"Je ne crois pas qu'il faille faire des polémiques sur les mots. L'heure est à l'union nationale et l'heure est aussi à la vérité et si le Premier ministre a employé ce mot c'est qu'il avait ses raisons.

"Il y a des ségrégations en France, c'est une réalité et il faut en parler. J'ai été longtemps maire et j'ai pu moi-même constater ces ségrégations".

 

La mission de ministre de la Défense

"C'est le président de la République qui désidera si je dois rester ministre de la Défense. J'essaye d'effectuer ma mission, qui est passionnante, le mieux possible. Je suis disponible pour servir mon pays".

 

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jean-Yves Le Drian sur RTL: "des dispositions ont été prises pour surveiller les éléments à risques dans l'armée française. Certains de nos militaires sont surveillés".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-