"Laxisme" de la Justice: le bilan de Taubira

Auteur(s)
MM
Publié le 27 janvier 2016 - 17:39
Image
Christiane Taubira, ex-ministre de la Justice.
Crédits
©Miguel Medina/AFP
Beaucoup de procès en laxisme ont été faits à Christiane Taubira, qui ne résistent toutefois pas à l'épreuve des chiffres.
©Miguel Medina/AFP
Du mariage pour tous aux permissions de sorties de détenus, Christiane Taubira s'est souvent retrouvée sous le feu de l'opposition lors de son mandat de ministre de la Justice. Décriée comme "laxiste", l'ex-garde des Sceaux n'a toutefois pas à rougir de son bilan au vu des chiffres.

C'est l'un des refrains préféré de la droite depuis 2012, Christiane Taubira serait "laxiste". Reproche qui a parfois été fait avec beaucoup de violence, comme a pu le faire l'hedbomadaire très à droite Valeurs actuelles suite aux attentats de janvier: "nous déclarons Christiane Taubira coupable d’aveuglement, de laxisme, d’idéologie, de sectarisme. Sans cet aveuglement, sans ce laxisme, sans ces réformes pénales à répétition et cette culture de l’excuse que Christiane Taubira invoque indéfiniment, peut-être n’aurions-nous pas eu cette terreur qui s’est abattue sur Paris avec les attentats à Charlie Hebdo ou à l’Hyper Cacher".

A l'occasion de sa démission du gouvernement ce mercredi 27 janvier, nombreux ont été les parlementaires et les figures de l'opposition à asséner une dernière fois ce reproche à l'ex-garde des Sceaux.

L'un des principaux griefs porté contre l'ex-ministre de la Justice, fut celui de "vider les prisons". Toutefois, ce reproche résiste mal à l'épreuve des chiffres. En effet, au 1er janvier 2012, au terme donc de la dernière année pleine du quinquennat de Nicolas Sarkozy, les prisons françaises abritaient 64.787 détenus. Trois ans plus tard, au 1er janvier dernier, il y avait 66.270 détenus. Soit une augmentation de 2,3%.

Quant aux criminels dangereux qui seraient en liberté, la gauche n'en est ni plus ni moins coupable que ne le fut la droite, puisque le taux d'emprisonnement des condamnés pour crimes reste inchangé depuis 2011, autour de 60%. Quant aux peines de sursis, partiel ou total, elles ont reculé depuis 2011 d'environ 1%.

Reste l'accusation de "grande évasion", en effet, il est reproché à Christiane Taubira d'avoir facilité les évasions de délinquants lors des permissions de sorties accordées. Là encore, cette attaque ne résiste pas à l'épreuve des chiffres. RTL a recensé 236 détenus s’étant fait la belle depuis le 1er janvier sur 40.000 permissions de sortie accordés, contre 339 sur un peu plus de 55.000 permissions en 2011. Soit dans les deux cas environ 1 évasion pour 160-170 permissions.

Toutefois, concernant les aménagements de peines, ceux ci ont effectivement augmenté de 53% et pour cause, du fait la généralisation du port du bracelet électronique.

 

À LIRE AUSSI

Image
Taubira-Ministre-Justice
Démission de Taubira: la droite et l'extrême-droite perdent leur cible préférée
La démission de Christiane Taubira, rendue publique ce mercredi, prive l'opposition de droite et d'extrême-droite de sa cible préférée. La plupart des ténors LR, UDI e...
27 janvier 2016 - 17:24
Politique
Image
Christiane Taubira.
Démission de Taubira: la gauche lui fait une standing ovation à l'Assemblée
Icône de la gauche pour son combat lors des débats à l'Assemblée pour la loi sur le mariqge pour tous, Christiane Taubira a été acclamée par les députés de son camp, c...
27 janvier 2016 - 16:49
Politique
Image
Christiane Taubira sur le parvis de l'Elysée.
Christiane Taubira démissionne, remplacée par Jean-Jacques Urvoas
Christiane Taubira, opposée à la réforme constitutionnelle de la déchéance de nationalité, a remis sa démission à François Hollande, qui l'a acceptée, a-t-on appris ce...
27 janvier 2016 - 11:00
Politique
14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don