Légalisation du cannabis: le maire de Grenoble relance le débat après la fusillade de lundi

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Légalisation du cannabis: le maire de Grenoble relance le débat après la fusillade de lundi

Publié le 26/04/2016 à 14:42 - Mise à jour à 14:43
©Jon Santa Cruz/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Eric Piolle, le maire de Grenoble, demande que la question de la dépénalisation soit posée pour lutter contre les trafics de drogue. Ces derniers seraient a l'origine de la fusillade qui a fait deux morts lundi.

Le maire écologiste de Grenoble, Éric Piolle, a réclamé ce mardi 26 un "débat public" sur la légalisation du cannabis au lendemain de la fusillade qui a fait deux morts dans un quartier connu pour le trafic de stupéfiants.

"C'est évident pour tout le monde que c'est lié à un règlement de comptes, comme il y en a déjà eu sur le territoire de l'agglomération grenobloise, lié au trafic de drogue", a déclaré l'élu sur France Bleu Isère.

"Un jeune sur deux a déjà consommé du cannabis, un jeune sur quatre en a consommé dans le mois qui vient de passer, et c'est quatre millions de personnes en France qui consomment de la drogue, c'est ça le problème majeur. Nous épuisons nos forces de police et de justice à lutter contre une consommation qui augmente", a poursuivi l'élu.

Fustigeant "l'échec des politiques de prévention", il a souhaité que "le débat soit posé de façon claire" sur la question de la légalisation du cannabis, tout en soulignant la nocivité du produit.

Cette dernière permettrait "d'engranger 1,5 milliard d'euros qui pourraient être utilisés pour la prévention comme on le fait pour le tabac et pour l'alcool", a ajouté Éric Piolle en citant une étude de Terra Nova, un groupe de réflexion proche du PS, publiée fin 2014.

Une fusillade a fait deux morts, deux jeunes hommes connus de la justice, et un blessé lundi matin devant une école d'un quartier sensible du sud de Grenoble. Les enquêteurs privilégient la thèse du règlement de comptes.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le maire écologiste de Grenoble, Éric Piolle, a réclamé ce mardi 26 un "débat public" sur la légalisation du cannabis.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-