Limitation à 80 km/h: les amendes alimenteront le budget des hôpitaux

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Limitation à 80 km/h: les amendes alimenteront le budget des hôpitaux

Publié le 02/07/2018 à 12:29 - Mise à jour à 12:47
© Thomas SAMSON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Edouard Philippe a défendu sur RTL ce lundi matin la limitation à 80km/h sur les 400.000 kilomètres de routes secondaires concernées par la mesure. Le Premier ministre a expliqué que les amendes seront allouées au budget des hôpitaux qui soignent les blessés des accidents de la circulation.

Pas sûr que cette annonce va calmer la gronde des automobilistes qui s'opposent à la réduction à 80 km/h sur certaines routes mais c'est l'effet escompté par Edouard Philippe. Le Premier ministre a confirmé ce lundi 2, sur RTL, que les amendes générées par les excès de vitesse sur les 400.000 km de routes secondaires qui sont touchés par la nouvelle limitation de la vitesse, "ne viendra pas alimenter le budget de l’Etat, il viendra alimenter le budget des établissements qui participent à la reconstruction des blessés".

Les contrevenants a cette nouvelle législation s'exposent à une amende de 68 euros. A noter qu'il est possible que les forces de l'ordre fassent preuve de mansuétude lors des deux premières semaines de juillet.

Voir - Les routes secondaires désormais limitées à 80 km/h 

Des propos qui confirment la position exprimée en fin de semaine dernière par le ministère de l'Intérieur: "L'éventuel surplus des amendes perçues par l'État liées à l’abaissement de la vitesse à 80 km/h, sera affecté à un fonds d’investissement pour la modernisation des structures sanitaires et médico-sociales spécialisées dans la prise en charge des accidentés de la route".

"L’idée, ce n’est pas d’ennuyer tout le monde, l’idée, ce n’est pas de désavouer tel ou tel, c’est de sauver des vies, c’est d’éviter des blessés", a martelé Edouard Philippe au micro de la radio ce lundi. En effet, selon le gouvernement, baisser la vitesse de 10 km/h permettra de sauver jusqu'à 400 vies par an, et ainsi d'inverser durablement la courbe de la mortalité routière qui, après avoir atteint un plus-bas historique en 2013, a connu un inquiétant rebond entre 2014 et 2016.

Une position ferme du Premier ministre qui refuse de céder face à la fronde de certaines association d'automobilistes et des politiques de droite: "En politique, il faut savoir prendre des décisions qui sont impopulaires quand on pense qu’elles sont bonnes pour le pays".

Lire aussi - Vitesse limitée à 80 km/h: qu'est-ce qui va changer ? 

A compter du 1er juillet, tous les véhicules et conducteurs sont visés par la nouvelle limitation. Il n'y a donc aucun changement pour les poids lourds et les conducteurs novices, déjà limités à 80 km/h. Les opposants au 80 km/h considèrent notamment comme dangereuse cette uniformisation de la vitesse maximale autorisée car, selon eux, le différentiel de 10 km/h avec les poids lourds permettait de les dépasser plus facilement et plus sûrement.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Edouard Philippe a expliqué que les amendes seront allouées au budget des hôpitaux.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-