L’Irlande : un exemple parfait de désinformation dans un média français

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

L’Irlande : un exemple parfait de désinformation dans un média français

Publié le 08/01/2021 à 22:10 - Mise à jour le 09/01/2021 à 06:26
FranceSoir
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Ce jour, nous pouvons lire sur le site d’un confrère français que « l’Irlande s'enfonce dans une situation catastrophique et durcit ses mesures. Le gouvernement de la république d'Irlande a annoncé mercredi la fermeture de toutes ses écoles jusqu'à la fin du mois de janvier. L'île fait face à une explosion des cas de covid-19 sous les assauts d'une troisième vague qui menace déjà de surpasser les précédentes. »  « 2307 morts depuis le début de la crise, plus de 127.657 cas, et 921 personnes contaminées actuellement dans les hôpitaux de ce pays de cinq millions d'habitants, la situation est désormais bien sombre. L'Irlande, confrontée à un « tsunami » de contaminations au Covid-19, a décidé mercredi de fermer au moins jusqu'à la fin du mois ses écoles, durcissant ainsi davantage encore le confinement réinstauré après Noël. »

Le premier ministre Micheal Martin a déclaré que « A partir d'aujourd'hui et au moins jusqu'à la fin du mois de janvier », « toutes les écoles doivent rester fermées et les enseignements se faire en ligne, hormis quelques rares exceptions », a déclaré le Premier ministre, annonçant une nouvelle série de mesures pour éviter la submersion du système de santé. D’après ce média, les tests sont très couteux de 99 à 150 euros et ne sont gratuits que pour les cas symptomatiques et leur cas contacts ce qui empêcherait de se faire une idée du nombre de cas. Pour continuer toujours d’après le média BFM, les hôpitaux seraient « en état de siège »

Le gouvernement a annoncé des mesures très strictes pour l’industrie du bâtiment (fermeture des chantiers) et que l'interdiction des arrivées en provenances de Grande-Bretagne et d'Afrique du Sud, pays touchés par des variants du virus, prendrait fin ce samedi. Les arrivants en provenance de ces deux pays devront désormais présenter un test négatif effectué dans les 72 heures qui précèdent pour pouvoir entrer sur le territoire irlandais.

Dans le même temps, voilà ce que l'on peut lire sur le site de l'Irish Times. 

Sur la page d'accueil, on peut y lire que le mutant sud-africain a été detecté en Irlande, ou un article sur les élections américaines.

Sur la section spécifique Covid-19, on retrouve des informations sur les voyages des Irlandais aux Etats-Unis pendant les fêtes (54 000 personnes s'y seraient rendues), et pas d'information comme sur le site de BFM.

 

Qu’en est-il des chiffres réels ?

Le site worldometer nous donne le nombre de cas. Ces derniers remontent effectivement probablement, à cause des festivités familiales de fin d’année, mais rappelons aussi que c’est la période ou les viroses sont en recrudescences. Aucune information n’est accessible sur les tests PCR et le seuil de cycles associé. Les chiffres de la grippe ne sont pas non plus disponibles.

Quant aux décès, le même site nous fournit une courbe qui est plutôt plate et n'a rien à voir avec la période du printemps.

 

Pour ce qui est des traitements en phase précoce, le site de la HSE, équivalent de la direction générale de la Santé, indique qu'il n'y a pas de traitement contre la covid et préconise de rester à la maison en cas de symptômes, et éventuellement de prendre du paracétamol.

Le nombre de cas en Irlande est remonté suite aux fêtes de fin d'année, mais les décès n'ont pas évolué de la même manière. Il y a une réelle différence de traitement de l'information entre la France et l'Irlande.

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L’Irlande un exemple parfait de désinformation dans les médias français

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-