Macron annonce l'école maternelle obligatoire, et s'adapte à la réalité française

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 27 mars 2018 - 13:55
Image
Enfants de l'école maternelle publique Merlin à Paris le jour de la rentrée des classes, le 1er sept
Crédits
© LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives
La scolarité dès trois ans sera obligatoire dès la rentrée 2019.
© LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives
Ce mardi, lors des Assises de l'école maternelle, l'annonce de l'abaissement de l'âge légal de l'obligation scolaire à trois ans au lieu de six sera le moment fort. Ce sera surtout une adaptation à une situation déjà concrète en France qui apportera une garantie supplémentaire aux parents dans les zones en tension.

La France va rendre obligatoire la scolarisation à partir de l'âge de trois ans dès la rentrée 2019 (soit l'équivalent de la petite section, la première classe de la maternelle): c'est l'annonce majeure que fera Emmanuel Macron ce mardi 27 lors de son allocution aux Assises de l'école maternelle.

Une révolution? Oui et non. Oui car la loi jusque-là impose l'instruction seulement à partir de l'âge de six ans. Une obligation légale qui remonte à 1882 et qui n'avait pas changé depuis pour l'âge minimum. L'âge de fin de l'obligation, initialement fixé à 13 ans, est passé ensuite à 14 ans (1932) puis à 16 ans (1959).

Cependant, dans les faits, la scolarité obligatoire à trois ans ne fera que s'adapter à une réalité française où la quasi-totalité des petits sont à l'école dès le début du parcours. Pas moins de 97% des enfants de trois ans sont ainsi scolarisés en France, même si les disparités sont importantes, le taux global étant tiré vers le bas par la Guyane ou Mayotte. Ce chiffre est d'ailleurs bien une exception française puisque la moyenne dans les pays de l'OCDE (le club des 35 pays les plus développés de la planète) n'est que de 70%.

Voir aussi - Cyrulnik: "Un enfant qui s'épanouit en maternelle est bien parti dans l'existence"

L'obligation de la scolarité dès trois ans permettra surtout aux parents de voir se renforcer leur droit à inscrire leurs enfants dans un établissement scolaire dès l'âge de trois ans s'ils le souhaitent, y compris si l'établissement est déjà "complet". Le code de l'éducation (article L. 113-1) indiquait déjà que "tout enfant doit pouvoir être accueilli, à l'âge de trois ans, dans une école maternelle ou une classe enfantine le plus près possible de son domicile, si sa famille en fait la demande". Mais l'abaissement de l'âge obligatoire renforcera la garantie puisque ce sera alors au maire de la commune de dresser la liste des enfants ayant atteint l'âge de l'obligation scolaire et ne pourra pas leur refuser l'inscription d'une école de la commune.

Selon les estimations, comme la scolarité dès l'âge de trois ans est quasiment une norme pour tous, l'abaissement de l'âge de l'obligation scolaire de six ans à trois ans ne nécessitera la création que de 800 postes.

Pour les enfants de moins de trois ans, qui peuvent être acceptés s'ils sont propres et si des places sont disponibles (voire si une classe dédiée existe), le taux de scolarisation varie autour de 20%.

À LIRE AUSSI

Image
Ecole Maternelle Illustration
Melun: des enfants de 5 à 13 ans saccagent une maternelle
Une bande d'enfants de 5 à 13 ans s'est introduite dans une école maternelle de Melun et ont tout saccagé. Une quinzaine d'entre eux ont été identifiés et seront convo...
02 août 2015 - 19:54
Société
Image
Un palais de justice.
Limoges: une maîtresse jugée pour violences sur ses élèves de maternelle
Le parquet de Limoges a requis un an de prison avec sursis à l'encontre d'une institutrice qui maltraitait ses élèves de maternelle. Le jugement a été mis en délibéré ...
02 décembre 2015 - 12:21
Société
Image
Police nationale photo d'illustration uniforme
Paris: l'agresseur d'une directrice de maternelle présenté devant la justice
La directrice d'une école maternelle du 14e arrondissement de Paris a été violemment agressée par un parent d'élève jeudi 19 février. Ce dernier l'aurait poignardé à t...
19 février 2015 - 15:48
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don