Plan pour l'emploi: "hors de question de toucher au contrat de travail", prévient la CFDT

Plan pour l'emploi: "hors de question de toucher au contrat de travail", prévient la CFDT

Publié le 11/01/2016 à 11:47 - Mise à jour à 11:51
©Kenzo Tribouillard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Alors que Manuel Valls doit recevoir toute la journée de ce lundi les syndicats de salariés et patronaux, la CFDT, qui a ouvert le bal, a annoncé qu'il était "hors de question de toucher au contrat de travail". Très ferme, son numéro-1 en a fait une "ligne jaune".

Le numéro 1 de la CFDT, Laurent Berger, consulté ce lundi 11 par Manuel Valls sur le plan d'urgence pour l'emploi, a averti qu'il était "hors de question de toucher au contrat de travail", et a dénoncé le "lobbying" du patronat sur ce sujet.

"Il est hors de question de toucher au contrat de travail. Nous l'avons redit au Premier ministre. C'est une ligne jaune", a déclaré Laurent Berger après son entrevue avec Manuel Valls et la ministre du Travail, Myriam El Khomri. "Nous avons dit que face à ce que nous considérons comme du lobbying patronal, concernant ces soi-disant contrats souples, agiles, concernant la précarité, il était hors de question pour la CFDT de faire peser sur les salariés la responsabilité du chômage", a poursuivi le leader cédétiste. "Ce n'est pas en multipliant les mesures qui accroissent l'insécurité des salariés qu'on fera baisser le chômage, c'est une +impensée+!", s'est-il insurgé.

Dans une lettre au président de la République publiée dimanche 10, plusieurs organisations patronales ont réclamé une exonération totale de cotisations sociales patronales durant deux ans pour toute nouvelle embauche dans les petites entreprises et ont plaidé pour "un contrat de travail agile" prévoyant un plafonnement des indemnités prud'homales ainsi que "des motifs de rupture liés à la situation de l'entreprise ou la réalisation d'un projet".

Concernant les aides à l'embauche dans les TPE-PME, la CFDT souhaite qu'elles se fassent "dans le cadre du pacte de responsabilité, qui doit être revu dans son contenu", a détaillé M. Berger. Opposé à toute aide supplémentaire, le secrétaire général de la CFDT demande "un engagement" de la part des organisations patronales. "Si aides à l'embauche il y a, cela doit être en contrepartie de la qualité de l'emploi (...) c’est-à-dire des CDI ou du moins des CDD de six mois", a-t-il insisté.

Le 31 décembre, François Hollande a annoncé un plan d'urgence pour l'emploi comprenant plusieurs mesures qu'il présentera le 18 janvier: 500.000 formations supplémentaires pour les chômeurs, une nouvelle prime à l'embauche pour les PME et un "effort" pour l'apprentissage. Pour préparer ce rendez-vous, les partenaires sociaux sont consultés tour à tour à Matignon toute la journée de ce lundi.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Ce n'est pas en multipliant les mesures qui accroissent l'insécurité des salariés qu'on fera baisser le chômage", a dénoncé Laurent Berger, numéro-1 de la CFDT.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-