Etats-Unis: le Missouri adopte une loi protégeant les médecins qui prescrivent de l’ivermectine et de l’hydroxychloroquine

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 10 juin 2022 - 10:42
Image
Missouri
Crédits
MANDEL NGAN / AFP
La loi, adoptée par le parlement du Missouri, protège la liberté de prescription des médecins.
MANDEL NGAN / AFP

Aux États-Unis, dans l’Etat du Missouri, le gouverneur républicain Mike Parson a apposé mardi 7 juin sa signature sur un texte de loi qui interdira aux commissions médicales d'homologation des Etats américains de sanctionner ou de retirer le permis d'exercice de la médecine aux médecins qui prescrivent de l’ivermectine ou de l’hydroxychloroquine aux patients infectés au Covid-19, relate Kaiser Health News.

La mesure, qui entrera en vigueur en août, a été adoptée mardi après avoir été approuvée par l'Assemblée législative en mai. Cette loi interdira également aux pharmaciens de contacter un médecin ou un patient pour contester l’efficacité de ces médicaments et remettre en cause l'ordonnance délivrée. Un moyen pour le parlement du Missouri de protéger la liberté de prescription des médecins

« Rétablir l’équilibre entre pharmaciens et médecins »

Cette législation, qui a été ajoutée en tant qu'amendement à un ensemble de modifications apportées à la réglementation sur les licences médicales, a été parrainée par le sénateur Rick Brattin (républicain). Ce dernier rapporte que des médecins s'inquiètent des répercussions potentielles en prescrivant les deux molécules : « Ils craignaient de perdre leur permis d’exercer s’ils étaient dénoncés », a expliqué mardi l’homme politique, qui souligne : « Ils voulaient que quelque chose soit fait à ce sujet. » Et d’affirmer : « Certains pharmaciens voulaient endosser le rôle de médecins et refusaient de délivrer ces ordonnances. Cela rétablit l'équilibre professionnel entre médecins et pharmaciens ».

Par ailleurs, le républicain estime que les deux médicaments ont fait l’objet d’une « politisation » au cours de la crise du Covid-19.

Patty Lewis, représentante démocrate de l’Etat du Missouri, a fait savoir plus tôt que les démocrates avaient accepté le libellé du projet de loi pour satisfaire un “groupe de conservateurs d'extrême-droite“ au Sénat.

Ivermectine et hydroxychloroquine, deux médicaments contre le Covid-19 dénigrés par la FDA

L'ivermectine, un antiparasitaire utilisé principalement chez les animaux pour traiter les vers parasites, est aussi destiné aux hommes, utilisé pour soigner les cas de strongyloïdose et d’onchocercose intestinales, deux affections causées par des vers parasites, ou les parasites externes comme les poux et les affections cutanées telle la rosacée, mais pas le Covid-19, selon la Food and Drug Administration (FDA), l’équivalent aux États-Unis de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé.

« Vous n’êtes pas un cheval. Vous n'êtes pas une vache. Sérieusement, vous tous, arrêtez avec ça ! », avait-elle tweeté en août 2021.

S’agissant de l'hydroxychloroquine, la FDA, en juillet 2020, a déclaré qu’elle ne présentait aucun avantage pour réduire la probabilité de décès ou accélérer la guérison au Covid-19.

Des déclarations qui sont loin de faire l’unanimité au sein de la communauté scientifique. Fin mai, nous avons reçu le Dr Flavio Cadegiani, endocrinologue brésilien, qui nous confiait lors d’un debriefing que les études sur l’ivermectine étaient biaisées et que la performance du médicament en matière de réduction de la mortalité liée au Covid-19 était en réalité établie à 94,6%.

Voir aussi : Dr Cadegiani: l'ivermectine présente une performance exceptionnelle (94,6% de réduction de la mortalité Covid)

Quant à l'autre médicament, le professeur Didier Raoult, éminent spécialiste des maladies infectieuses mondialement reconnu, rapportait de nouveau le 1er juin qu’il y avait désormais deux articles publiés par les équipes de l’IHU Marseille démontrant l’efficacité « très significative » du traitement hydroxychloroquine/azithromycine dans leur centre, en hôpital de jour, dont un comprenant 10 429 patients.

À LIRE AUSSI

Image
Dipali Ojha
L’ivermectine, utilisée en Inde avec succès, confirmée comme traitement Covid par la Haute Cour de Bombay
Me Dipali Ojha est membre de l’association Indian Bar qui a récemment initié une procédure contre le Dr. Soumya Swaminathan Directrice scientifique de l’OMS.  Dans son...
05 juin 2021 - 13:22
Politique
Image
« En deux-trois jours on a écoulé ce qu’on vend normalement en un mois »
Chloroquine : le plus grand scandale sanitaire (français) du siècle ?
Cet article  a été originellement publié sur le site Lequotidien du Médecin et Posté le 25 octobre 2020 par Gérard MaudruxLe verdict de l’Agence Nationale de Sécurité ...
26 octobre 2020 - 13:50
Société
Image
Le professeur Raoult, à son bureau de directeur de l'IHU, le 16 novembre 2021.
Le Pr Raoult alerte sur le péril totalitaire: "ce n'est plus de la science mais de la croyance"
En se fondant sur l’explosion du nombre de cas aux États-Unis et en France, comme en témoignent les données de l’université Johns Hopkins, en dépit d’un niveau de vacc...
04 février 2022 - 11:00
Société