Interviewé par le prince Harry, Barack Obama parle des dangers des réseaux sociaux

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Interviewé par le prince Harry, Barack Obama parle des dangers des réseaux sociaux

Publié le 27/12/2017 à 16:43 - Mise à jour à 17:09
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En septembre dernier, le prince Harry avait interviewé Barack Obama alors qu'ils assistaient tous les deux aux Jeux Invictus à Toronto (Canada). L'occasion pour l'ancien président de revenir sur certains sujets de société et de se prêter au jeu des "questions drôles".

L'ambiance était détendue, voire amicale. Pour autant, les sujets sérieux ne sont pas passés à la trappe. En septembre dernier, le prince Harry a interviewé Barack Obama alors qu'ils assistaient tous les deux aux Jeux Invictus à Toronto (Canada), une compétition sportive réservée aux vétérans blessés au combat. Il s'agissait de sa première entrevue depuis son départ de la Maison Blanche en janvier dernier.

Au cours de cet entretien, diffusé ce mercredi 27 sur la BBC Radio 4, l'ancien président a notamment mis en garde contre l'utilisation des réseaux sociaux. "L’un des dangers d’Internet, c’est que les gens peuvent voir des réalités totalement différentes. Ils peuvent être bercés par des informations qui renforcent leurs partis pris", a-t-il déclaré précisant qu'il fallait "exploiter cette technologie de manière à permettre la pluralité des voix, la diversité des points de vue, tout en évitant une balkanisation de la société". Le tout, en prenant le soin de ne pas nommer son successeur qui a tendance à utiliser les réseaux sociaux presque quotidiennement. 

L'ancien chef d'Etat est également revenu sur sa nouvelle vie depuis l'élection de Donald Trump à la tête du pays. "Je me lève plus tard, avec l'esprit libre", a-t-il confié précisant qu'il pouvait désormais prendre ses propres décisions et décider de lui-même la manière dont il utilisait son temps. Pour lui, "c'est un ravissement d'avoir la possibilité d'être le maître de sa journée". Il a toutefois expliqué que son équipe lui manquait ainsi que le travail en lui-même.

A lire aussi - Obama appelle à cultiver la démocratie et évoque le spectre des années 30

Enfin, le prince Harry, qui a joué jusqu'au bout de son rôle de journaliste, a terminé l'interview sur une note un peu plus légère. Un peu à la manière de Konbini, le frère de William lui a posé des questions plutôt drôles qui ont permis aux auditeurs d'en apprendre un peu plus sur les goûts de l'ancien chef des Etats-Unis.

En regardant l'interview, ils ont notamment appris qu'il préférait Rachel à Monica dans Friends, qu'il appréciait d'avantage la série Suits (dans laquelle jouait la chérie du prince Harry) à The Good Wife et qu'il préférait la reine Elizabeth II (The Queen) au groupe Queen. Il n'a toutefois pas voulu répondre à la question:"slip ou caleçon".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Barack Obama s'est livré lors d'une interview accordée au prince Harry.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-