Le moteur de recherche DuckDuckGo annonce rétrograder les sites d’information russes

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 12 mars 2022 - 15:25
Image
DuckDuckGo
Crédits
DuckDuckGo
Gabriel Weinberg, directeur et fondateur du moteur de recherche DuckDuckGo.
DuckDuckGo

Jeudi 10 mars, le moteur de recherche DuckDuckGo, très prisé des internautes qui souhaitent contrer l’influence des algorithmes de Google sur leurs résultats de recherche, a annoncé par la voix de son directeur rétrograder les contenus liés « à la désinformation russe ».

Gabriel Weinberg, qui est aussi le fondateur de DuckDuckGo, s’est dit sur Twitter « écœuré par l’invasion russe de l’Ukraine et la crise humanitaire gigantesque qu’elle cause », ajoutant que c’est pour cette raison que « nous avons effectué des mises à jour de notre correspondance de recherche visant à déréférencer les sites associés à la désinformation russe ». Par ailleurs, il a précisé que le moteur de recherche plaçait des bannières informatives sur les résultats de recherche de façon à mettre en évidence les « informations de qualité ».

En réponse à la publication de Gabriel Weinberg, de nombreux internautes ont déploré le choix de l'entreprise de dégrader le référencement de certains sites, soulignant qu’ils utilisaient DuckDuckGo précisément parce que les résultats affichés n'étaient pas filtrés ou supprimés par le moteur de recherche. Une différence majeure avec Google, qui a développé des algorithmes spécifiques visant à rendre certaines publications plus difficilement accessibles sur sa plateforme. « Nous ne faisons plus confiance à quinconque pour décider à notre place de ce qu'est la "désinformation". Laissez-nous juger nous-mêmes. Sinon, vous ne serez plus que l'énième tentacule d'une forme de ministère de la Vérité », a commenté Geoffrey Miller, professeur de psychologie à l'université du Nouveau-Mexique aux États-Unis.

Par cette décision, DuckDuckGo rejoint ainsi un groupe de plusieurs entreprises qui ont pris position contre ce qu’elles estiment être de la « désinformation russe ». Ce 10 mars, on apprenait aussi que Facebook et Instagram ont décidé d'autoriser les publications qui appellent à la violence contre les Russes.

Voir aussi : Facebook et Instagram autoriseront les appels à la violence contre les Russes et les appels au meurtre contre Poutine

À LIRE AUSSI

Image
Facebook et Instagram
Facebook et Instagram autoriseront les appels à la violence contre les Russes et les appels au meurtre contre Poutine
Dans le contexte de la guerre en Ukraine, Meta, maison-mère de Facebook et Instagram, autorisera dans certains pays les utilisateurs de ces deux plateformes à appeler ...
11 mars 2022 - 00:46
Politique
Image
Laboratoire biologique
Les États-Unis confirment l’existence de laboratoires biologiques en Ukraine, la Russie exige des réponses
Lors d’une audition devant la commission des Affaires étrangères du Sénat américain ce mardi 8 mars, la sous-secrétaire d’État américaine Victoria Nuland a déclaré que...
10 mars 2022 - 15:21
Politique
Image
Michel Onfray
Michel Onfray réagit à l'interdiction de RT et Sputnik en défendant le pluralisme des médias
"Dans un endroit où l’on croit à la démocratie, on supporte tous les journaux, y compris des journaux qui défendent des positions russes". Invité de Sonia Mabrouk sur ...
11 mars 2022 - 14:00
Politique