Margaret Thatcher a refusé de faire monter un panda dans son avion

Margaret Thatcher a refusé de faire monter un panda dans son avion

Publié le 29/12/2017 à 16:48 - Mise à jour à 17:05
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon des documents des Archives nationales britanniques, publiés ce vendredi, Margaret Thatcher aurait refusé en janvier 1981 d'embarquer un panda à bord de son avion lors d'un voyage aux Etats-Unis.

Des archives ont refait surface et indiquent que Margaret Thatcher n'avait pas d'affection particulière pour les pandas. Selon ces documents des Archives nationales britanniques, publiés ce vendredi 29, l'ancienne Première ministre, surnommée la Dame de Fer, aurait refusé en janvier 1981 d'embarquer un de ces animaux à bord de son avion lors d'un voyage aux Etats-Unis.

A cette époque, la Smithsonian Institution de Washington avait demandé au zoo de Londres de lui prêter son panda mâle afin que leur femelle puisse se reproduire. Une requête acceptée par Solly Zuckerman, le président de la Société zoologique de Londres, qui avait vu en cette demande l'occasion de faire un joli coup publicitaire avec l'aide de Margaret Thatcher.

Son secrétaire avait donc écrit une lettre dans laquelle il mentionnait qu'il "serait très heureux d'annoncer le prêt ou l'arrivée du panda au moment que la Première ministre jugera le plus opportun pour favoriser les relations anglo-américaines". Il avait également suggéré qu'elle puisse prendre le panda à l'arrière de son Concorde lors d'un voyage à Washington prévu le mois suivant.

Mais l'ancienne Première ministre n'avait visiblement pas été très enchantée de la nouvelle et avait donc refusé la proposition. "Lord Z sait plus de choses que moi sur les pandas - je suis certaine qu’il peut arranger ces choses-là", avait-elle écrit dans une lettre manuscrite. Son secrétaire privé, Clive Whitmore, avait donc répondu à Lord Zuckerman, lui expliquant qu'elle était contre cette idée: "Elle a dit qu'elle ne prendrait pas de panda avec elle. Les pandas et les politiciens réunis ne sont pas un bon présage".

A lire aussi - A Beauval, Brigitte Macron baptise le bébé panda, un geste diplomatique 

Selon le journal britannique The Guardian, cette décision pourrait résulter du fait qu'elle n'appréciait pas le principe de "diplomatie du panda", une pratique répandue en Chine consistant à offrir des pandas géants en guise de cadeaux afin d'entamer des relations diplomatiques avec un nouveau pays ou afin d'améliorer celles déjà existantes. De plus, comme l'a rappelé le Daily Mail, la carrière politique des chefs d'Etat qui se sont adonnés à cette pratique s'est brusquement arrêtée quelques mois plus tard. L'ancienne Première ministre britannique ne voulait peut-être pas prendre ce risque-là.

Par ailleurs, la Dame de Fer ne souhaitait, en aucun cas, être associée au nom de son prédécesseur, Ted Heath, à l’origine de l’arrivée du mâle panda au zoo de Londres. En parallèle, The Guardian a également expliqué qu'elle n'éprouvait pas d'affection pour les animaux lents. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En 1981, Margaret Thatcher a refusé d'embarquer un panda dans son avion.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-