Surveillance ciblée en Chine pour mieux contrôler journalistes et étudiants

Surveillance ciblée en Chine pour mieux contrôler journalistes et étudiants

Publié le 07/12/2021 à 15:14
Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Alors que la population ouïghoure en Chine  est déjà ciblée par des expérimentations avec des algorithmes de reconnaissance d'émotions, la reconnaissance  faciale est maintenant appliquée dans la province de Henan pour surveiller les journalistes et d’autres personnes ciblées comme les étudiants étrangers et les femmes migrantes (potentiellement victimes de réseaux de traite d’êtres humains selon la Chine).

Journalistes et étudiants classés “préoccupation majeure” pour contrôler leurs mouvements

Le 17 septembre dernier, l’entreprise informatique chinoise NeuSoft aurait gagné un appel d’offre pour mettre en place une cette technologie de surveillance. Les documents de ce contrat ont été repérés par la société d'analyse de la surveillance IPVM et mis en lumière par la BBC. Reliée à des milliers de caméras et des bibliothèques de données, cette technologie est capable d’alerter lorsqu'une "personne préoccupante" est localisée. Pour le Bureau de la sécurité publique du Henan, les journalistes, y compris journalistes étrangers, sont classés “Préoccupation majeure”, avec trois sous-catégories : rouge pour ceux jugés dangereux, jaune ceux qui suscitent une “préoccupation générale” et vert pour ceux qui ne sont pas dangereux. Dès que les "journalistes préoccupants", marqués "rouge" - ou "jaune", s'ils ont déjà fait l'objet de poursuites pénales - réserveraient un billet pour se rendre dans la province, des alertes sont déclenchées. Une classification serait aussi implémentée pour les étudiants : excellents étudiants étrangers, étudiants en général, et personnes provenant des pays-clés, et étudiants instables (qui ne respectent pas la discipline scolaire). Un suivi spécial est prévu pour le “temps de guerre”, c'est-à-dire, les périodes politiquement sensibles, telles que la réunion annuelle de l'Assemblée nationale populaire. Pendant ces périodes, personnes suspectes "préoccupantes" auront une surveillance intensifiée, notamment à travers le suivi de leurs téléphones portables.

Pour les défenseurs des droit de l’homme, ce mécanisme de surveillance marque un précédent dans l'hostilité envers les citoyens

Cette nouvelle technologie permet donc une surveillance personnalisée, qui permettra d’automatiser la persécution des journalistes par l'État. Pour Sophie Richardson, directrice de Human Rights Watch pour la Chine, les intentions sont d’autant plus effrayantes, car de cette manière on veille à ce que chacun sache qu'il peut et va être surveillé, mais sans jamais savoir ce qui pourrait déclencher un intérêt hostile.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cette nouvelle technologie permet donc une surveillance personnalisée, qui permettra d’automatiser la persécution des journalistes par l'Etat

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-