Syrie: Obama autorise le déploiement de forces spéciales en zone kurde

Syrie: Obama autorise le déploiement de forces spéciales en zone kurde

Publié le 30/10/2015 à 19:38 - Mise à jour à 19:49
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Maxime Macé
-A +A

Les États-Unis vont envoyer un petit contingent de forces spéciales dans le nord de la Syrie pour participer sur le terrain à l'effort de guerre contre le groupe Etat islamique.

Même la Maison-Blanche affirme qu'elle n'a pas changé sa stratégie en Syrie, l'autorisation de déploiement de forces spéciales américaines en zone kurde est un vrai tournant politique.  Jusqu'à présent, Washington avait refusé toute présence militaire sur le sol syrien afin de ne pas se laisser entraîner dans le conflit.

Les Etats-Unis vont donc déployer un petit contingent de forces spéciales dans le nord de la Syrie, dans la zone contrôlé par les forces kurdes du PYD (Parti de l'union démocratique), pour participer sur le terrain à l’effort de guerre contre l’Etat islamique (EI). D’après la chaîne américaine CNN, les militaires auront un rôle de conseil et d’assistance auprès des membres des YPG, les milices d'autodéfense kurdes qui se sont notamment illustré en défendant avec héroïsme puis en chassant les membres de Daech de la ville de Kobané.

Un responsable a déclaré que la principale mission de ces "conseillers" serait "logistique", afin d'assurer que des armes et d'autres équipements soient bien livrés aux forces modérées soutenues par les États-Unis.

Le déploiement de ces soldats au Kurdistan syrien montrent la volonté de Washington d'affirmer son soutien au Kurdes syriens qui se rapprochent de Moscou depuis ces dernières semaines et l'offensive russe en Syrie. En effet, les dirigeants kurdes voient d'un bonne œil cette implication militaire du kremlin dans le conflit syrien car elle représente à leurs yeux la meilleure garantie contre une éventuelle incursion de l’armée turque dans le nord du pays.

En février dernier, Barack Obama avait demandé au Congrès l’autorisation d’envoyer des forces spéciales en Irak, notamment pour des missions de renseignements toujours contre les forces de l'EI. Elles ont été déployées en soutien de l'armée régulière irakienne et des Peshmerges, les soldats du Kurdistan irakien autonome.

Ces forces spéciales se sont illustrées fin octobre lors d'un assaut conjoint lancé avec les Peshmergas contre une prison de Daech située près d'Hawija, dans le nord de l'Irak. L'assaut a été un succès et a permit de délivrer près de 70 prisonniers du groupe terroriste mais un soldat américain de 39 ans a perdu la vie au cours de l'attaque.

Cette décision intervient alors que le secrétaire d'État américain, John Kerry, participait ce vendredi à Vienne, la capitale autrichienne, à des discussions multilatérales sur la guerre en Syrie avec les autres principaux acteurs diplomatiques du dossier, dont la Russie et pour la première fois l'Iran, principaux soutiens du régime de Damas. 
 

 

Auteur(s): Maxime Macé

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Barck Obama a autorisé les forces spéciales américaines à se déployer dans en zone kurde syrienne.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-