Vers un accord américano-russe sur l'occupation du ciel syrien?

Vers un accord américano-russe sur l'occupation du ciel syrien?

Publié le 15/10/2015 à 11:44 - Mise à jour à 12:09
©Ria Novosti/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon un responsable du ministère de la Défense américain, un accord entre la Russie et les Etats-Unis serait sur le point d'être trouvé concernant l'occupation du ciel syrien. Mais selon Vladimir Poutine, les pays occidentaux manqueraient de bonne volonté et les Américains n'auraient pas "une position constructive" sur le dossier de la Syrie.

L'ascension de l'Etat islamique en Syrie est devenue l'une des préoccupations majeures des nations occidentales. Selon les Américains, la Russie et les Etats-Unis, pourtant opposés sur le maintien au pouvoir de Bachar al-Assad, seraient sur le point de trouver un accord sur l'occupation du ciel syrien, afin d'empêcher d'éventuelles collisions entre les avions militaires russes et américains.

Un accord pourrait être "signé et appliqué dans les prochains jours", a déclaré un responsable américain de la Défense au terme d'une troisième discussion par vidéoconférence entre les deux pays.

Soupçonnée de ne servir que ses propres intérêts en bombardant les rebelles syriens opposés au régime al-Assad, la Russie a affirmé mercredi 14 octobre, avoir bombardé 40 "cibles terroristes" en 24h. Notamment dans les provinces d'Alep, d'Idleb, de Lattaquié, de Hama et de Deir Ezzor. Ces actions aériennes menées par la Russie, présentent des risques de coalisions avec celles qui sont menées par les Etats-Unis et la France.

Les Russes et les Américains ont par ailleurs confirmé que deux de leurs avions s'étaient retrouvés à quelques kilomètres l'un de l'autre le 10 octobre dernier, ceci rendant la signature d'un accord encore plus pressante.

Mais en Russie, le ton n'est pas le même. Vladimir Poutine se serait plaint du manque de bonne volonté des Etats-Unis et de l'Union européenne. Le président russe a dénoncé ce jeudi, la "position non constructive" des États-Unis. "Je pense que cette position est non constructive et apparemment, la source de la faiblesse de la position américaine est son absence de plan (pour la Syrie). Visiblement, il n'y a tout simplement rien à discuter (...) 500 millions de dollars dépensés, 500 frappes effectuées depuis un an, 11 pays impliqués pour former l’armée syrienne libre à lutter contre le groupe Etat islamique, et le résultat, c’est zéro!"

Frank-Walter Steinmeier, le ministre allemand des Affaires étrangères, a appelé Washington et Moscou à éviter que leur engagement en Syrie ne dégénère et ne se transforme en conflit russo-américain.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Vladimir Poutine remet en cause la bonne volonté des Etats-Unis quant à l'éviction de l'Etat islamique en Syrie.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-