Le légendaire boxeur Mohamed Ali perd son dernier combat contre la maladie (VIDEO)

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 04 juin 2016 - 14:10
Image
Mohammed Ali Kinshasa buste
Crédits
©AFP
Le triple champion du monde de boxe Mohamed Ali s'est éteint dans la nuit de vendredi à samedi a annoncé sa famille.
©AFP
Le triple champion du monde de boxe Mohamed Ali s'est éteint dans la nuit de vendredi à samedi a annoncé sa famille. "Après un combat de 32 ans contre la maladie de Parkinson, Mohamed Ali est décédé à l'âge de 74 ans", a annoncé son porte-parole Bob Gunnell.

Le plus grand de tous les boxeurs n'est plus. La légende du noble art, Mohamed Ali a perdu vendredi  3 à 74 ans son dernier et plus long combat, celui contre la maladie de Parkinson, a annoncé sa famille dans un communiqué. Icône du sport mondial, personnalité marquante de l'histoire du XXe siècle, il s'est éteint dans un hôpital de Phoenix dans l'Arizona. "Après un combat de 32 ans contre la maladie de Parkinson, Mohamed Ali est décédé à l'âge de 74 ans", a annoncé son porte-parole Bob Gunnell.

Il était hospitalisé depuis jeudi pour soigner un problème respiratoire dans une clinique de Phoenix où il s'était établi avec sa quatrième épouse Lonnie. Mohammed Ali souffrait depuis les années 1980 de la maladie de Parkinson et avait déjà été hospitalisé à deux reprises fin 2014 et début 2015 pour une pneumonie et une infection urinaire.

Né le 17 janvier 1942 à Louisville, dans le Kentucky, sous le nom de Cassius Clay, le boxeur a pris le nom de Mohamed Ali à l'âge de 22 ans après s'être converti à l'islam. Entretenant sa propre légende, il avait expliqué s'être mis à 12 ans à la boxe pour se venger d'un enfant qui lui avait volé son vélo.

Il avait décroché le titre mondial des poids lourds à 22 ans en obtenant à la surprise générale la victoire face à Sonny Liston, l'un des boxeurs les plus puissants de l'histoire, en février 1964 à Miami. Au cours de sa carrière professionnelle, il disputera 61 match, dont trois contre l'autre célèbre boxeur de son temps Joe Frazier (2 victoires, une défaite) et remportera 56 de ses combats.

Grâce à son style unique, alliant rapidité et puissance, les bras souvent ballants le long du corps, il conservera son titre mondial jusqu'en 1967, date à laquelle il refuse d'aller faire la guerre au Vietnam ce qui lui vaut une suspension. "Je n'ai pas de problème avec les Vietcongs", avait-il proclamé le 17 février 1966.

"Une partie de moi-même s'en est allée, la plus importante", a commenté l'ancien champion du monde George Foreman auquel Ali avait ravi la couronne mondiale lors d'un combat devenu mythique, "The Rumble in the Jungle" à Kinshasa en République démocratique du Congo en 1974. A cette occasion, il déclera cette phrase restée célèbre depuis: "je vole comme le papillon, pique comme l'abeille, ses poings (de Foreman, NDLR) ne peuvent pas toucher ce que ses yeux ne voient pas (...) Je me suis déjà battu contre un alligator, j'ai déjà lutté avec une baleine. La semaine dernière, j'ai tué un rocher, blessé une pierre, et envoyé une brique à l'hôpital. Je suis tellement méchant, je rends la médecine malade!"

"Nous avons perdu un géant, la boxe a beaucoup profité des talents de Mohamed Ali, mais pas autant que les hommes de son humanité", a de son côté déclaré le Philippin Manny Pacquiao, multiple champion du monde, tout juste retraité des rings.

(Voir ci-dessous l'intégralité du combat Ali-Foreman en 1974 à Kinshasa):

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
sarko
Nicolas Sarkozy, lapin bling-bling mariné dans des affaires en tous genres
PORTRAIT CRACHE - Que dire de Sarko, tant cet homme a défrayé la chronique, de procès-verbaux en registres de tribunaux ... ? Tout ou rien ... Cet ancien président, mi...
21 juillet 2024 - 10:13
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.