La Chine étend son emprise sur l'Europe, investissant notamment dans le vin français

La Chine étend son emprise sur l'Europe, investissant notamment dans le vin français

Publié le 28/10/2021 à 15:46
© JEAN PIERRE MULLER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

La Chine est, depuis une dizaine d'années, de plus en plus présente dans l’économie française. Alors que le secteur du bois se plaint de l’exportation massive vers la Chine de chênes produits en France, des chercheurs tirent la sonnette d’alarme sur les investissements chinois, notamment dans le vin.

La vente de vignobles, une bonne idée pour leur internationalisation ?

Un article du média en ligne The Conversation appelle à davantage de surveillance sur les investissements chinois dans l'Union européenne. En étudiant une base de données recensant 800 investissements chinois dans différents secteurs industriels en Europe entre 2006 et 2015, des chercheurs ont répertorié une grande variété d'entreprises chinoises avec un large éventail de motivations : investissements dans la vente et les services, la manufacture ou même la R&D. Les entreprises qui investissent beaucoup dans la production en Chine ont tendance à faire de même en Europe, garantissant potentiellement des milliers d'emplois européens. Cependant, selon les chercheurs, l’impact de ces ingérences doit être étudié en profondeur. Dans le cas du vin par exemple, certains achats contribuent à la croissance et à l'internationalisation des vignobles, mais dans d'autres cas, les chercheurs remarquent des conflits culturels importants et des difficultés de gestion.

Quel impact des investissements chinois sur l'emploi, la technologie et la capacité industrielle à long terme en France ?

Le particulier fortuné achetant un vignoble en France aura des motivations très différentes de l'entreprise achetant des robots industriels en Allemagne. Selon les chercheurs, il faut analyser clairement l’impact qu’auront ces investissements chinois massifs sur l'emploi, la technologie et la capacité industrielle à long terme en France et en Europe, pour pouvoir mieux décider s'il faut les réglementer et comment.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"gān bēi !"

Newsletter





Commentaires

-