Pierre Gattaz: "il faut supprimer l'ISF"

Pierre Gattaz: "il faut supprimer l'ISF"

Publié le 17/11/2014 à 15:31 - Mise à jour le 18/11/2014 à 16:49
©Benoit Tessier/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Pierre Gattaz, le président du Medef, a exprimé ce lundi sa volonté de voir supprimer l'impôt sur la fortune car il serait handicapant pour la compétitivité des entreprises françaises.

C'est un vieux serpent de mer de la politique française qui refait surface, le maintien de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Le président du Medef, Pierre Gattaz, a appelé ce lundi à supprimer l'ISF qui, selon lui, différencie la France des autres pays européens et freine la croissance des entreprises dans l'Hexagone.

"Si on est le dernier pays d'Europe ou du monde à avoir l'ISF, il faut le supprimer", a-t-il expliqué au cours de la Conférence annuelle des entrepreneurs, consacrée au nombre relativement faible en France d'entreprises de taille intermédiaire organisée au ministère de l'Economie et des Finances à Paris.

Sous les applaudissements des participants à la conférence, le patron du Medef a insisté sur le fait "qu'il y a un moment où il faut dire +l'ISF c'est dramatique pour le pays, ça détruit de l'emploi, ça détruit de la croissance+. Il faut le supprimer, point".

Selon lui, l'impôt sur la fortune serait responsable du départ à l'étranger de grandes fortunes françaises et d'entreprises industrielles détenues par ces mêmes fortunes.

L'ISF a été crée sous la présidence de François Mitterrand en 1989, pour remplacer l'impôt sur les grandes fortunes, supprimé en 1987 par le gouvernement Chirac.  Nicolas Sarkozy avait essayé de la supprimer en 2011 avant de renoncer, faute de majorité à l'Assemblée nationale. Il s'était alors contenté d'un simple allègement de cet impôt. François Hollande est revenu dès 2012 sur l'allègement fiscal du gouvernement précédent.

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pierre Gattaz s'emporte contre l'impôt sur la fortune.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-