Des itinéraires aériens calculés par IA pour des vols plus écologiques

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 30 juin 2021 - 18:30
Image
avion
Crédits
Unsplash /Daniel Klein
Les nouvelles technologies promettent de trouver les itinéraires les moins polluants en adaptant les vols à une série de critères, à l’aide de l’analyse des données par des intelligences artificielles.
Unsplash /Daniel Klein

En modifiant les itinéraires de vol, il est possible d’économiser des quantités considérables de carburant. Alors que l'Europe cherche à réduire de 10 % l'impact environnemental de chaque vol, les nouvelles technologies promettent de trouver les itinéraires les moins polluants en adaptant les vols à une série de critères, à l’aide de l’analyse des données par des intelligences artificielles.

Les vols les plus rapides sont les plus écologiques, pas forcément les plus courts

Altitude, vents, température, conditions météo, performances de base et poids de l'avion, réglementation aérienne, ou encore espaces interdits de survol, sont des critères à prendre en compte pour réduire le coût environnemental des vols. La société Airspace Intelligence conçoit des routes aériennes optimisées grâce à l'intelligence artificielle. Cette nouvelle technologie a déjà été adoptée outre atlantique par Alaska Airlines. En calculant les itinéraires sur-mesure, la compagnie arrive à économiser du carburant et des tonnes d’émissions de CO2.

L’intelligence artificielle permet de trouver des solutions invisibles au calcul humain

Six heures après le décollage, le logiciel élabore une analyse prédictive pour suggérer par exemple une direction différente pour contourner un problème comme la météo ou les turbulences, ou simplement un itinéraire plus efficace. Après, c’est au pilote de décider quoi faire, et l’intelligence artificielle apprendra de ces décisions. "C'est un outil qui améliore, mais qui ne remplace pas nos opérations", a déclaré Pasha Saleh, directeur de la stratégie des opérations aériennes et de l'innovation pour Alaska Airlines.

Tout ceci étant dit, l'Europe a aussi promis de tripler le trafic. Nul besoin de savants calculs pour deviner qu'on aura beau économiser 10 % d'émission de CO2 avec l'innénarable intelligence artificielle, si on triple le trafic dans le même temps, les résultats ne seront pas brillants d'un point de vue écologique.

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.