Le recyclage du plastique : un des principaux dangers pour l’avenir des océans

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 14 juin 2021 - 15:30
Mis à jour le 11 juin 2021 - 19:13
Image
cargo
Crédits
Unsplash
Le 20 mai dernier, le cargo singapourien X-Press Pear a pris feu, et deux semaines plus tard, le mercredi 2 juin, il a fini par couler, en relâchant plusieurs tonnes de billes de plastique dans l'eau
Unsplash

La pollution des océans par les déchets plastiques est aujourd’hui bien connue. Les masques, le matériel de pêche, les crèmes solaires, et des milliers d’autres déchets plastiques se retrouvent dans les océans. Mais en plus de cela, il semble maintenant évident que le secteur du recyclage des déchets plastiques est lui aussi responsable d’une pollution importante des océans et de l'environnement. La récente catastrophe du cargo X-Press Pear en est la preuve : l’exportation des déchets plastiques pour leur recyclage peut provoquer des désastres environnementaux sans précédent.

Le naufrage d’un cargo au Sri Lanka montre le danger

Le 20 mai dernier, le cargo singapourien X-Press Pear a pris feu, et deux semaines plus tard, le mercredi 2 juin, il a fini par couler, en relâchant plusieurs tonnes de billes de plastique dans l'eau. 78 tonnes métriques de la matière première utilisée pour fabriquer la plupart des types de produits en plastique ont été déversées sur les plages idylliques à proximité. Ces billes sont issues du recyclage du plastique, et doivent en théorie être utilisées. Déversées dans les océans, elles ont un impact désastreux. La vie marine a bien sûr aussi absorbé ces boulettes de plastique, amplifiant ainsi la catastrophe environnementale. Le navire transportait aussi des produits chimiques dangereux, dont 25 tonnes d'acide nitrique et 350 tonnes de fioul.

Un problème de santé pour la faune, pour la vie marine, mais aussi pour l’homme

Ces petits microplastiques flottants qui se déplacent très facilement avec les courants, le vent et les vagues pénètrent dans tous les coins et recoins, explique Asha de Vos, biologiste marine experte de cette zone. Étant très petites, d’une taille inférieure à cinq millimètres, les microbilles se confondent avec le sable et leur ramassage devient très difficile. Ces microplastiques contiennent des additifs et des polluants persistants, pour la plupart connus comme des perturbateurs endocriniens. Agnès Le Rouzic, de Greenpeace Canada explique que ces microplastiques et nanoplastiques posent problème aux animaux marins qui finissent par les ingérer. Les animaux marins qui sont pour la plupart destinés à la consommation humaine sont aussi consommés par d’autres animaux marins, impactant ainsi l’ensemble de la chaîne alimentaire.

Un tel naufrage a aussi des conséquences économiques

À cause de cette catastrophe, les pêcheurs sont bloqués à quai pour le moment, et les plages, très importantes pour l’industrie touristique locale, sont elles aussi polluées. En plus de cela, le Sri Lanka est aujourd’hui confiné, et ne peut pas faire appel à des volontaires sur les plages pour aider au nettoyage.

Dix millions de tonnes de déchets plastiques exportées chaque année

Selon le principe dit du « gagnant-gagnant » chaque année, environ dix millions de tonnes de déchets plastiques circulent par bateau sur les océans de notre planète. Emballages alimentaires, sacs, bouteilles de plastiques sont envoyés depuis l’Europe, les États-Unis, le Canada et le Japon, vers la Malaisie ou l’Indonésie, le Vietnam, la Thaïlande et les Philippines. Une part se dirige également vers le continent africain, vers la Turquie et la Tunisie, le Nigéria, le Ghana, la Côte d'Ivoire et le Bénin. Pour Charlotte Nithart, de l’association de défense de l’environnement Robin des Bois, il se peut aussi que ces déchets importés ne soient pas du tout réutilisés, réemployés, retraités, et qu’ils finissent dans des décharges à ciel ouvert, “sans aucune protection du milieu naturel, avec une pollution de l’eau, y compris de l’eau potable et de l’eau agricole utilisées par les populations locales”. Pour éviter ces catastrophes et reprendre en main la traçabilité du recyclage, les ONG plaident en faveur de filières de recyclage de proximité, ce qui correspond aussi à une volonté grandissante des pays émergents de ne plus être “la poubelle du monde”.

À LIRE AUSSI

Image
Des dizaines de militants écologistes devant le siège de Shell à La Haye le 5 avril 2019
Pays-Bas : Shell condamné à réduire ses émissions de CO2 d’ici 2030
Mercredi 26 mai, des ONG environnementales viennent de remporter une victoire contre le géant pétrolier Shell, qui va devoir réduire d'ici fin 2030, ses émissions de d...
01 juin 2021 - 14:43
Société
Image
La France vient à son tour pour la première fois de détecter la présence du Covid-19 dans un élevage de visons, au sud-ouest de Paris
Israël devient le premier pays au monde à interdire la vente de fourrure
La ministre de la Protection de l’environnement israélienne, Gila Gamliel, a promulgué un projet de loi cette semaine, faisant d’Israël le premier pays au monde à inte...
10 juin 2021 - 18:51
Société
Image
vache
Des masques pour les vaches pour capturer le méthane
Après les masques pour les humains, pour capturer les aérosols porteurs de virus Covid-19, le géant alimentaire Cargill va commencer à vendre des masques pour capturer...
08 juin 2021 - 12:41
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.