Stationnement à Paris, suppression de la moitié des places de stationnement avant la fin du mandat de Mme Hidalgo

Stationnement à Paris, suppression de la moitié des places de stationnement avant la fin du mandat de Mme Hidalgo

Publié le 21/10/2020 à 09:38
Bertrand GUAY / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

L’annonce suscite de nombreuses réactions, mais la mairie de Paris souligne qu’elle ira au bout de son projet : supprimer 70.000 places de stationnement d’ici la fin de la mandature.

Supprimer la moitié des places de stationnement de surface à Paris, c’était un engagement de la candidate à la Maire de Paris, Mme Anne Hidalgo. C’est désormais un projet bien défini, qu’a présenté l’adjoint au maire écologiste, Mr David Belliard, aux journalistes ce mardi 20 octobre.

Rééquilibrer l’espace public à Paris

Mr Belliard a souligné la nécessité de repenser l’espace public parisien, car si 50 % de ce dernier est consacré à la voiture, ce mode de déplacement ne concerne que 13 % des flux. Sur les  plus de 140.000 places de stationnement en surface, ce qui représente une superficie de 65 hectares, la municipalité entend en supprimer « quasiment la moitié » soit 70.000 places d’ici la fin de la mandature.

Et pour que les parisiens ne soient pas pénalisés par cette ambition politique, des négociations s’ouvriront avec les gestionnaires des parkings souterrains, afin de proposer aux habitants des tarifs « convenables » en sous-sol.

Les habitants appelés à donner leur avis

Végétalisation de la ville, débitumisation, accompagnement des mobilités douces, …, les explications à ce projet sont nombreuses. Et pour mobiliser la population, la municipalité a décidé de poser une question simple aux habitants :

« Que feriez-vous des 10 m2 libérés par la suppression d’une place de parking ? »

Une plateforme en ligne permettra à chacune et à chacun de s’exprimer sur le sujet, et une grande consultation citoyenne sera organisée entre le 27 novembre et le 5 décembre prochain. Pour Mr Belliard, la réorganisation de cet espace public doit être l’œuvre du plus grand nombre, même si certaines règles ne sont pas négociables, comme la non-suppression des places de stationnement pour les personnes à mobilité réduite. En revanche, il insiste sur la nécessité d’imaginer un Paris libéré de ces places de stationnement avec la possibilité de créer

«  de nouvelles infrastructures vélo, des jardins, du mobilier urbain, des toilettes publiques, fontaines, terrasses de café ou encore de quoi faire du sport ».

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




David Belliard et Anne Hidalgo, bien décidé à supprimer 70.000 places de stationnement

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-