Acte 12 des gilets jaunes: affrontements entre antifas et ultra droite à Paris (vidéos)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Acte 12 des gilets jaunes: affrontements entre antifas et ultra droite à Paris (vidéos)

Publié le 02/02/2019 à 14:27 - Mise à jour à 14:46
© Damien MEYER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Des affrontements ont éclaté à Paris ce samedi 2 entre groupes antifascistes et d'ultra droite, en marge de l'acte 12 des gilets jaunes.

Alors que la manifestation parisienne des gilets jaunes se déroulait globalement dans le calme ce samedi pour l'acte 12, des affrontements entre groupuscules d'ultra gauche et d'ultra droite ont éclaté dans le quartier Daumesnil, d'où était partie le principal cortège en fin de matinée.

Des vidéos montrant des hommes en noirs, parfois portant la fameuse chasuble, échanger des coups sur fond de drapeaux aux connotations ultranationalistes ou de slogans antifascistes ont été publiées sur les réseaux sociaux.

Tandis que des "vrais" manifestants gilets jaunes se mettaient à l'abris ou tentaient de comprendre la situation, certains ainsi que des "street medic" (volontaires chargés des premiers secours) ont choisi de s'interposer alors que des hommes étaient jetés à terre et roués de coups.

Après plusieurs actes marqués par des attaques de l'ultra droite, dont notamment les Zouaves Paris, contre des groupes identifiés antifascistes et des partis politiques et syndicats de gauche, l'ultra gauche semble avoir mobilisé en masse ce samedi et n'hésite pas à aller à l'affrontement physique avec des groupuscules identitaires.

Voir: Zouaves Paris: la résurgence de l'extrême droite radicale violente dans la capitale

Peu après 13h, un groupe "antifa" revendiquait la victoire, affirmant que les "Zouaves Paris, l'Action Française et autres nationalistes" avaient été chassés de la place. A renfort de hashtags provocateurs (#QuandCaSeCroiseEnEquipeCaCavale #AloïsDesappéEtTrainéAuSolCommeUnChien) ils promettaient de rester sur place toute la journée, prêts à en découdre.

Au lendemain de la décision du Conseil d'Etat de maintenir l'usage des lanceurs de balle de défense (LBD) dans les manifestations, une "grande marche des blessés" a démarré aux alentours de midi dans la capitale, deux mois et demi après le début ce mouvement de contestation inédit.

Parties depuis la place Félix Eboué à Paris (XIIe), quelques milliers de personnes se dirigeaient dans le calme vers la place de la République, dans le centre de Paris, derrière une banderole réclamant l'interdiction des grenades et des LBD et un kaléidoscope montrant des visages tuméfiés.

Lire aussi:

Pour leur acte 12, les "gilets jaunes" marchent contre violences policières

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des violences ont éclaté entre groupes d'ultra droite et antifas lors de l'acte 12 des gilets jaunes à Paris.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-