Affaire Daval: l'incinération du corps, la question qui demeure

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Affaire Daval: l'incinération du corps, la question qui demeure

Publié le 06/02/2019 à 17:18 - Mise à jour à 17:23
© SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Jonathann Daval a reconnu ces dernières semaines son rôle dans la mort de sa femme Alexia, mais aurait continué de nier avoir mis le feu au corps lors de sa dernière audition fin janvier.

Jonathann Daval a une nouvelle fois été entendu par les juges le 30 janvier dernier. Il aurait de sources judiciaire livré des "aveux circonstanciés" concernant la mort de sa femme Alexia survenue fin octobre 2017.

Il aurait maintenu la version donnée quelques semaines plus tôt lorsqu'il avait finalement reconnu son implication, à savoir une dispute qui aurait éclaté au sein du couple durant laquelle des coups aurait été échangés et qui aurait abouti à une chute de la jeune femme dans l'escalier.

L'enquête, et notamment la reconstitution prochaine, devront établir si cette thèse de l'homicide involontaire est crédible. Mais d'autres questions essentielles demeurent malgré ces aveux survenus après plus d'un an.

Voir: Meurtre d'Alexia Daval: son beau-frère a porté plainte contre Jonathann

En effet, Jonathann Daval n'aurait toujours pas reconnu avoir mis le feu au corps de sa femme, retrouvé partiellement calciné dans un bois à quelques kilomètres de leur domicile. Le trentenaire aurait pourtant nié l'existence d'un complice, thèse qui avait à plusieurs reprises été évoquée.

La seule possibilité qui correspondrait alors à sa version des faits est qu'un tiers ait découvert le corps et décidé de -maladroitement- y mettre le feu. Un élément à charge mais ne constituant pas une preuve en lui-même avait été découvert par les enquêteurs: une bombe aérosol de mousse inflammable retrouvée au domicile du suspect à laquelle un bouchon découvert près du corps peut "peut parfaitement correspondre". La date de la reconstitution n'a toujours pas été fixée.

D'autres pistes, notamment concernant la personnalité et de prétendus accès de violence d'Alexia Daval, avaient été évoquées durant ces mois d'investigations. Autant d'allégations qui restent également l'enjeu de questions.

Lire aussi:

Meurtre d'Alexia Daval: une bombe aérosol intéresse les enquêteurs

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jonathann Daval nierait toujours avoir mis le feu au corps de sa femme Alexia.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-