Affaire Maëlys: l'enquête fragilisée par la requête de la défense de Nordahl L.

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 21 novembre 2017 - 11:53
Image
Le principal suspect dans l'affaire Maëlys, Nordahl Lelandais.
Crédits
©Capture d'écran
©Capture d'écran
La chambre d'instruction examine ce mardi la requête de la défense de Nordahl Lelandais qui exige l'annulation de plusieurs auditions réalisées en garde à vue. Si elles sont annulées, l'enquête prendra du retard et l'ancien militaire, qui reste présumé innocent, devra de nouveau être entendu sur les questions qui lui ont été posées les premiers jours de la disparition de fillette. C'était il y a plus de 12 semaines.

Pendant plus de douze semaines, la partie à charge de l'enquête n'a pas réussi à découvrir un indice impliquant avec certitude Nordahl Lelandais dans la disparition de Maëlys de Araujo dans la nuit du 26 au 27 août à Pont-de-Beauvoisin. C'est maintenant la défense de l'ancien militaire de 34 ans de contre-attaquer, non pas sur le plan des faits, mais sur celui de la procédure. Ce mardi 21, la chambre d'instruction va étudier la requête en nullité déposée par Me Alain Jakubowicz sur les trois premières auditions de la garde à vue de celui qui s'est invité en fin de soirée au mariage et qui a fait monter (à l'arrêt selon lui) la fillette dans sa voiture.

Au cœur de l'enjeu: l'interprétation de l'article 64-1 du code de procédure pénale (source). Ce dernier précise que "les auditions des personnes placées en garde à vue pour crime (...) font l'objet d'un enregistrement audiovisuel". En cas d'impossibilité technique, il doit en être fait mention dans le procès-verbal. La défense assure que ces dispositions n'ont pas été respectées.

> En savoir plus: Maelys - Pourquoi l'avocat de Nordahl L. veut faire annuler les premières auditions de son client?

L'enjeu n'est pas capital en soit. Si les auditions sont invalidées, la mise en examen ne sera pas levée et Nordahl Lelandais pourrait rester en détention. Les propos tenus par le suspect numéro un seraient cependant purement et simplement annulés. De nouvelles auditions seraient alors programmées et le trentenaire pourrait alors avancer une nouvelle version, pensée et préparée, pour expliquer son emploi du temps et certains éléments troublants de sa déposition, notamment celle sur le short tâché après qu'il ait, selon lui, quitté la soirée pour rentrer chez lui à Domessin (Savoie) à quelques minutes en voiture de la salle polyvalente où se déroulait le mariage. Les propos qu'il avait pu tenir lors de ces trois premières auditions ne pourront plus être prises en compte.

> Lire aussi: Exclusif - Maëlys, dernière heure avant le drame: il raconte

Cependant, le prinicpal élément à charge contre Nordahl Lelandais est la présence dans l'habitacle de son Audi A3 d'une trace de l'ADN de la fillette alors que dans un premier temps, tout en admettant la connaître, il avait nié sa présence à bord du véhicule. C'est lorsque le résultat du test a été connu que l'homme a été mis en examen et écroué. Il ne l'avait pas été à l'issue de sa garde à vue, les charges n'étant pas suffisantes lors des interrogatoires, ce qui relativise donc l'impact sur l'affaire de leur éventuelle invalidation.

Une victoire de la défense permettra donc à cette dernière de se renforcer, de mieux se préparer, mais aurait également une forte dimension symbolique dans une affaire où le travail de la gendarmerie a été contestée avec une plainte déposée par le procureur de Grenoble à l'encontre des militaires accusés d'avoir trahi le secret de l'instruction en laissant fuiter des informations. Si les auditions sont annulés, l'affaire ressemblerait de plus en plus à un imbroglio procédural… qui retarderait d'autant une nouvelle audition du suspect dans le cadre de l'enquête, lui qui n'a été entendu par les juges d'instruction que le jour de sa mise en examen. Sur le terrain, les multiples fouilles n'ont pas permis de découvrir le corps de la petite fille malgré des moyens colossaux mis en place. Dans sa cellule de Saint-Quentin-Fallavier, Nordahl Lelandais, qui reste présumé innocent, continue à nier toute implication dans la disparition de l'enfant. 

À LIRE AUSSI

Image
Disparition de Maëlys lors d'un mariage dans l'Isère: l'enquête requalifiée en enlèvement
INFO FRANCE SOIR: Qui est Nordahl L., le principal suspect dans la disparition de la petite Maëlys?
INFO FRANCE SOIR: Nordahl L., l'un des deux hommes initialement placés en garde à vue a été finalement mis en examen suite à la découverte d'une trace ADN à l'intérieu...
04 septembre 2017 - 12:48
Société
Image
Une affiche avec le portrait de la petite Maelys.
Exclusif - Maëlys, dernière heure avant le drame: il raconte
Dans la nuit du 26 au 27 août, Maëlys de Araujo, qui accompagnait ses parents à un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère), disparaît. Douze semaines plus tard, alors que...
20 novembre 2017 - 17:32
Société
Image
Le principal suspect dans l'affaire Maëlys, Nordahl Lelandais.
Maëlys: l'avocat de Nordahl L. joue la carte de la procédure ce qui bloque tout nouvel interrogatoire
Mis en examen et placé en détention depuis le 3 septembre, Nordahl Lelandais n'a plus été auditionné par les juges. En cause: une requête en nullité déposée par l'avoc...
10 novembre 2017 - 11:21
Société