Affaire Weinstein: victime du producteur de cinéma, Rose McGowan a refusé un million de dollars en échange de son silence

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Affaire Weinstein: victime du producteur de cinéma, Rose McGowan a refusé un million de dollars en échange de son silence

Publié le 30/10/2017 à 17:07 - Mise à jour à 17:12
© RENA LAVERTY / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'actrice Rose McGowan, qui dit avoir été victime d'une agression sexuelle de Harvey Weinstein en 1997, a déclaré ce week-end avoir refusé un million de dollars contre son silence. Avouant aussi avoir tenté de faire monter les enchères avant de se raviser.

L'affaire Harvey Weinstein, le producteur de cinéma américain accusé de harcèlement et agressions sexuelles par plusieurs actrices du monde entier, n'en finit pas de faire couler de l'encre dans les médias internationaux. Ce week-end, samedi 28 précisément, le New York Times y a consacré un article, donnant la parole à l'une de ses victimes présumées: l'actrice Rose McGowan, révélée aux yeux du monde dans la série Charmed.

L'actrice de 44 ans, qui a révélé avoir été victime d'une agression sexuelle par Harvey Weinstein, dans une chambre d'hôtel en 1997 (avant qu'elle ne devienne réellement connue), a confié avoir reçu en septembre dernier une offre des avocats de l'accusé. Une offre d'un million de dollars censée la réduire au silence. Elle en a réclamé six. "J'ai pensé que je pouvais le faire monter à trois millions", a-t-elle déclaré. "Mais je me suis ensuite trouvée dégoûtante".

Elle a donc finalement décliné cette proposition mais a bel et bien été tenté de l'accepter car elle traverse une période difficile financièrement (suite au décès de son père).

Rose McGowan a aussi avoué avoir passé un accord à l'amiable à hauteur de 100.000 dollars à l'époque des faits. Mais aucune clause de confidentialité ne résidait en réalité dans le document qu'elle avait signé en 1997.

Cette tentative de corruption, Harvey Weinstein l'aurait mis en place au travers de ses avocats pour la majorité de ses victimes, qui ont été une cinquantaine à se déclarer jusqu'à présent. Plusieurs employé(e)s de la Weinstein Company ont d'ailleurs dénoncé les crimes de leur dirigeant, prenant le risque d'enfreindre cette clause de confidentialité (peut-être pas inexistante dans tous les contrats).

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Rose McGowan, l'une des victimes présumées de Harvey Weinstein, avait obtenu le soutien de millions d'internautes mi-octobre, quand Twitter a décidé de la réduire au silence.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-