Aisne: le chien retrouvé en état de décomposition n'aurait pas été maltraité

Aisne: le chien retrouvé en état de décomposition n'aurait pas été maltraité

Publié le 05/12/2017 à 10:22 - Mise à jour à 10:24
©SPA Hirson/Facebook
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Mercredi la SPA d'Hirson, dans l'Aisne, dévoilait des photos choquantes d'un chien en état de décomposition avancée. L'association l'avait recueilli avant de devoir l'euthanasier. Les propriétaires du chien ont alors été taxés de maltraitance et menacés de mort.

Le chien retrouvé dans un état de décomposition avancé mercredi 29 par la SPA d'Hirson, dans l'Aisne, n'aurait pas été maltraité. Les résultats de l'autopsie suggèrent en effet que l'animal était atteint d'une maladie infectieuse.

Les propriétaires de l'animal, nommé Orca, ont même consulté un vétérinaire à trois reprises pour essayer de comprendre quel mal le rongeait, toujours selon le gendarme. En outre, un traitement, visiblement peu efficace, avait été mis en place.

"Nous utilisons le conditionnel car tout reste à confirmer, mais il n'y aurait pas eu d'acte de cruauté", a expliqué Joël Kerleau, le chef d'escadron d'Avesne-sur-Helpe qui est chargé de l'affaire, à La Voix du Nord.

Pour rappel, la SPA d'Hirson avait publié sur Facebook des photos du chien qu'elle venait de recueillir. En état de décomposition avancée, "sa peau était comme du carton, elle tombait en lambeaux. Sa chair laissait voir des tendons à vif, c'était horrible", il était pourtant toujours vivant.

A lire aussi: Aisne: la SPA trouve un chien vivant mais en état de décomposition avancée

C'était un proche des propriétaires, alerté par la santé du chien qui vivait dans une cabane au milieu d'immondices, d'ordures et de sacs de ciments, qui avait contacté la SPA. Les lésions de l'animal se sont toutes déclarées en moins de trois semaines.

Face à l'état de santé pitoyable de l'animal, l'association avait été obligée de l'euthanasier. La publication sur le réseau social avait été partagée et commentée des milliers de fois et a même donné lieu à une pétition sur le site change.org. Celle-ci demandait "justice" pour Orca.

Les propriétaires du chien ont fait l'objets de très vives critiques et même de menaces sur Internet et dans la rue. Des internautes ont divulgué leur nom et leur adresse. Taxés de maltraitance et accusés d'avoir brûlé leur chien à l'acide, sans preuves puisque l'enquête n'a rien révélé de tel pour le moment, ils ont vu leur logement dégradé et certaines vitres brisées. La SPA ou encore la Fondation Brigitte Bardot ont cependant porté plainte pour maltraitance samedi 2 décembre.  L'enquête et l'autopsie, dont de plus amples résultats seront bientôt dévoilés, devront déterminer ce qu'il est arrivé à l'animal.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Selon les premiers résultats de l'autopsie, le chien retrouvé en état de décomposition avancée n'aurait pas été maltraité par ses maîtres.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-