Ajaccio: trois gendarmes roués de coups par une dizaine d'individus

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Ajaccio: trois gendarmes roués de coups par une dizaine d'individus

Publié le 30/03/2018 à 11:56 - Mise à jour à 12:18
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un groupe constitué d'une dizaine de personnes est recherché à Ajaccio, en Corse, après avoir roué de coups trois gendarmes en dehors de leur service. La violente altercation s'est produite en plein centre-ville dans la nuit de jeudi à ce vendredi.

Lors d'une bagarre de rue, trois gendarmes ont été roués de coups dans la nuit de jeudi 29 à ce vendredi 30 en plein-centre ville d'Ajaccio, en Corse.

Selon Europe 1, les faits se sont déroulés vers 1h20: une violente altercation a alors éclaté dans le bar Le Globo.

A voir aussi: Seine-Saint-Denis - des adolescents caillassent des pompiers puis s'excusent

Les trois gendarmes, qui n'étaient alors pas en service, sont sortis de l'établissement mais ont été rapidement rattrapés par un groupe d'une dizaine de personnes.

C'est là qu'ils ont été passés à tabac et même frappés alors qu'ils étaient au sol. Ce sont les pompiers qui ont mis fin à la bagarre de rue à leur arrivée. Ils ont alors transporté les trois militaires à l'hôpital où ils ont passé la nuit.

Deux d'entre eux ont perdu connaissance un court moment, et un souffrait même d'un traumatisme crânien. Ils ont tous passé la nuit à l'hôpital et un gendarme a pu sortir malgré des douleurs aux côtes et à la mâchoire. Il s'est vu prescrire dix jours d'incapacité totale de travail (ITT).

Un seul agresseur a pu être interpellé. Ce dernier a été reconnu par les gendarmes alors qu'il était soigné au même moment dans le même hôpital: il souffrait d'une luxation de l'épaule.

Le suspect âgé de 25 ans a été arrêté et placé en garde à vue. Il devrait être prochainement interrogé.

La raison de l'altercation entre les gendarmes amiénois en mission sur l'Ile de Beauté et ces individus n'est pas connue.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les trois gendarmes n'étaient pas en service lorsqu'ils ont été roués de coups.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-