Attaque au couteau à Rodez: mort du chef de la police municipale

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Attaque au couteau à Rodez: mort du chef de la police municipale

Publié le 27/09/2018 à 13:59 - Mise à jour à 14:29
©Bebert Bruno/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le chef de la police municipale de Rodez, Pascal Filoé, a été poignardé à mort ce jeudi 27 au matin en pleine rue dans la préfecture aveyronnaise. 

Il était 10h du matin lorsqu'un individu s'est jeté sur le malheureux policier et lui a asséné trois coups de couteau. Grièvement blessé et transporté de toute urgence à l'hôpital, l'agent n'a pas survécu.

Le meurtrier a ensuite pris la fuite et s'est réfugié dans une boutique non loin du lieu du crime. C'est là qu'il a été arrêté.

Selon une information de France 3 Occitanie, le suspect serait âgé d'une quarantaine d'années. Résidant depuis quelques mois dans l'Aveyzon, il était connu de la police pour détentiton d'un chien de catégorie 1, sans la moindre autorisation. L'animal lui avait été retiré une semaine avant le meurtre. Selon certaines sources, il avait menacé à cette occasion le maire et le chef de la police municipale.

Mise à jour 14h28: Les messages d'hommages affluent suite au meurtre du chef de la police, père de trois enfants. 

Mise à jour à 14h12: Selon le maire de Rodez Christian Teyssèdre, "l'agresseur était connu des services de police. Il avait notamment dégradé la porte de l'Hôtel de ville le 11 avril dernier".

Mise à jour à 14h04: Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a réagi sur soin compte Twitter déclarant: "Je partage la douleur des habitants de Rodez après l'attaque ignoble qui a visé le responsable de leur police municipale".

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le chef de la police a été poignardé à mort (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-