Alpes-Maritimes: un enfant se suicide après avoir reçu deux heures de colle

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Alpes-Maritimes: un enfant se suicide après avoir reçu deux heures de colle

Publié le 19/11/2018 à 11:23 - Mise à jour à 11:30
© Richard BOUHET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un enfant de 11 ans s'est suicidé jeudi en sautant d'un pont à Beausoleil dans les Alpes-Maritimes. Plus tôt dans la journée, un professeur l'avait puni de deux heures de retenue parce qu'il avait utilisé son portable en cours.

La punition a eu un effet dramatique. Un enfant de 11 ans, scolarisé en classe de sixième au collège Bellevue de Beausoleil dans les Alpes-Maritimes, s'est suicidé jeudi 15. Il s'est donné la mort en se jetant d'un pont.

Plus tôt dans la journée, l'enfant avait subi des remontrances de la part d'un professeur. L'élève avait en effet utilisé son téléphone portable en classe, ce qui est bien sûr interdit, et s'était fait prendre par son enseignant.

Le jeune garçon avait alors écopé de deux heures de colle pour avoir enfreint les règles de l'établissement.

A voir aussi: Nord - elle se suicide par pendaison à 15 ans

Visiblement très touché par sa punition, il a décidé d'en finir après les cours et en a fait part à deux de ses camarades avec qui il avait l'habitude de rentrer en bus.

"Le garçon, comme d'habitude, se dirigeait avec deux copains vers l'arrêt de bus pour rentrer chez lui quand il a annoncé à ses camarades son intention de se suicider", a fait savoir le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, dont les propos ont été rapportés par LCI.

"Tout cela était en relation, semble-t-il, avec une peur panique qu'il éprouvait suite à des remontrances de la part d'un professeur pour avoir sorti ou utilisé un téléphone en classe", a-t-il poursuivi.

Ce sont ses camarades qui ont donné l'alerte en voyant qu'il continuait sa route et qu'il ne montait pas dans le bus avec eux. Les parents des deux enfants ont été prévenus et ont ensuite eux-mêmes téléphoné aux parents de la jeune victime.

Ils sont arrivés sur place en urgence mais trop tard: ils ont retrouvé le cadavre de leur enfant en contrebas d'un pont.

Une enquête a été ouverte et confiée à la police mais il y a peu de doute concernant les raisons qui ont poussé l'enfant à se suicider. Au collège Bellevue, une cellule psychologique a été mise en place vendredi 16 pour écouter élèves et professeurs qui ressentiraient le besoin de s'exprimer.

A lire aussi:

Suicide de la policière Maggy Biskupski: des soupçons de détournement de fonds

Trop pauvre pour soigner son fils, elle le tue et se suicide en se défenestrant

Paris: un gendarme se suicide dans les jardins de Matignon

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Puni de deux heures de colle, un élève s'est suicidé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-