Angleterre: Un adolescent meurt après avoir utilisé trop de déodorant

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 10 janvier 2016 - 18:46
Image
Une élève en classe.
Crédits
©Valinco/Sipa
Le jeune homme est décédé le 29 août.
©Valinco/Sipa
"The Telegraph" a rapporté jeudi 7 qu'un jeune anglais de 16 ans était mort après avoir inhalé trop de déodorant.

Allergique à la douche, un Britannique de 16 ans préférait s'asperger de déodorant et d'aftershave. Il en est mort, rapporte The Telegraph jeudi 7 janvier. Originaire de Folkestone, une ville portuaire et côtière située dans le sud-est de l'Angleterre, à moins de deux heures de route de Londres, la capitale, il est décédé fin août d'un arrêt cardiaque après avoir inhalé du déodorant en trop grande quantité, rapporte le journal britannique. Le jeune homme, découvert inanimé dans sa chambre, n'a pu être sauvé par les secours qui s'étaient rendus dans le pavillon où il habitait avec sa famille d'accueil. Il avait été découvert en début de soirée, aux alentours de 18h30.

Selon sa mère citée par le journal, l'adolescent "ne voulait pas prendre de douche mais s'aspergeait de déodorant, parfois la moitié d'un spray à la fois. Ensuite il mettait de l'aftershave pour masquer son odeur corporelle".

Dans sa chambre qu'ils ont perquisitionnée, les enquêteurs ont retrouvé 42 sprays de déodorants, pour la plupart vides. "Je ne savais pas qu'il en avait autant mais c'était un grand collectionneur. Il pouvait en vider un par semaine", a encore reconnu la mère du jeune homme, toujours citée par The Telegraph.

D'après le médecin légiste Rachel Redman, "il s'est aspergé du déodorant sur tout le corps et a succombé aux effets du gaz". Le professeur Kareem Aboualfa confirmé ce verdict, assurant qu'il n'y avait aucune trace d'alcool ou de drogue dans l'organisme du jeune homme qui s'apprêtait à entrer au lycée.

 

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.