Ariège: un pompier arrêté pour pédopornographie

Auteur(s)
Pierre Plottu
Publié le 25 juin 2015 - 21:19
Image
Police nationale photo d'illustration uniforme
Crédits
©Pol Emile/Sipa
La compagne du pompier volontaire a également été arrêtée.
©Pol Emile/Sipa
Un pompier volontaire ariégeois a été incarcéré ce jeudi car il est soupçonné d'avoir diffusé sur Internet des images pédopornographiques mettant en scène sa nièce âgée de dix ans. Les enquêteurs ont pu remonter sa trace après un signalement de la police néo-zélandaise.

L'homme n'a pas hésité à s'en prendre à sa propre nièce. Un pompier volontaire de 40 ans a été arrêté à son domicile de Fougax-et-Barrineuf (Ariège) mardi 23 car il est soupçonné d'avoir pris et diffusé sur Internet des images à caractère pédopornographiques de la petite fille âgée de dix ans. Il a pu être arrêté grâce à un signalement des autorités de Nouvelle-Zélande (Pacifique Sud), selon France 3 Midi-Pyrénées.

L'affaire débute lorsqu'un policier néo-zélandais repère sur le Web des images pédopornographiques qui ne sont pas répertoriées par Interpol. Impossible toutefois de localiser l'utilisateur les ayant diffusées car celui-ci a pris le soin d'anonymiser sa connexion grâce au logiciel TOR. Pour autant, l'enquêteur parvient à identifier en arrière-plan des produits de beauté de marque française, ainsi qu'un uniforme de sapeur-pompier de l'Ariège. Il prévient alors la police française, qui remonte jusqu'au suspect arrêté mardi.

La compagne du pompier volontaire, qui serait âgée d'une vingtaine d'années, a également été arrêtée. Tous deux entendus par les policiers de Foix, ville toute proche de leur village, ils ont été présentés à un juge ce jeudi. Le magistrat a décidé de leur mise en examen pour "agressions sexuelles sur mineure de moins de 15 ans", "corruption de mineure de moins de 15 ans", et "enregistrement et diffusion d'images à caractère pornographique". Ils ont été écroués en attendant leur jugement pour ces faits qui remonteraient à l'automne 2014.

Diverses sources judiciaires avancent toutefois que la jeune fille n'aurait pas été violée par son oncle. Il semblerait enfin que le suspect ait également diffusé des images à caractère pornographique de son fils adolescent, ainsi que de celui de sa compagne.

 

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.