Bapaume: le détenu fabriquait une bombe, les démineurs interviennent

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Bapaume: le détenu fabriquait une bombe, les démineurs interviennent

Publié le 12/05/2019 à 12:44 - Mise à jour à 12:48
© GERARD JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Les surveillants pénitenciaires du centre de détention de Bapaume ont découvert vendredi 10 un engin explosif en construction dans la cellule d'un détenu. Les démineurs ont été pévenus et la menace levée. L'objectif du prisonnier demeurait inconnu ce dimanche.

Les démineurs ont dû intervenir vendredi au sein du centre de détention de Bapaume (Pas-de-Calais) après que les surveillants ont découvert un montage ressemblant à une bombe dans la cellule d'un détenu. Le danger a pu être écarté mais de nombreuses questions demeurent quant à la façon dont l'individu a pu se procurer le matériel nécessaire et surtout ce qu'il comptait en faire.

Vendredi après-midi, des surveillants ont procédé à une inspection de la cellule de ce détenu. Là, ils ont découvert un montage artisanal évoquant une bombe. Ils ont alors placé le détenu en quartier disciplinaire et "gelé" la zone (maintenue en l'état afin de faciliter les investigations). Les gendarmes de la brigade des recherches d’Arras et de la section de recherches de Lille, accompagnés des démineurs, se sont rendus sur place, détaille Le Parisien.

Voir: Dans une prison de la banlieue de Lille, un nouveau quartier réservé aux détenus violents

Ils ont confirmé que c'est bien une bombe que l'homme était en train de fabriquer, et qu'il avait déjà construit un système de mise à feu. Un manuel de conception d'engins explosifs a d'ailleurs été retrouvé dans la cellule. On ignorait cependant ce dimanche si parmi les composants découverts se trouvaient des substances explosives ou si seule la partie mécanique pouvait être réalisée. 

Le détenu doit être entendu dans les jours qui viennent. Si l'affaire laisse penser au terrorisme et à la radicalisation en prison, rien ne permettait ce dimanche d'appuyer cette thèse. L'homme était incarcéré pour des faits de droit commun. Par ailleurs, les centres de détention comme celui de Bapaume sont destinés à accueillir les personnes présentant les meilleures perspectives de réinsertion. 

Lire aussi:

Prison: les violences des détenus radicalisés se multiplient

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le détenu avait fabriqué le système de mise à feu d'une bombe dans sa cellule.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-