Béarn: retranché chez lui pendant 30 heures, le schizophrène armé arrêté

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Béarn: retranché chez lui pendant 30 heures, le schizophrène armé arrêté

Publié le 02/09/2018 à 10:51 - Mise à jour à 10:52
© MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme armé est retranché chez lui durant 30 heures à partir de vendredi, dans la petite commune de Labastide-Cézeracq, dans les Pyrénées-Atlantiques. Après de longues heures de négociations le GIGN est finalement intervenu. Personne n'a été blessé pendant l'opération mais le suspect, atteint de bipolarité a été hospitalisé.

La petite commune de Labastide-Cézéracq, dans les Pyrénées-Atlantiques, est encore sous le choc. Une vaste opération de gendarmerie a eu lieu dès samedi 1er septembre au matin alors qu'un habitant du village de 560 âmes était retranché chez lui et armé.

Selon La République des Pyrénées, le suspect s'est retranché vendredi 31 août au soir, vers 19h. Les gendarmes sont eux intervenus dès samedi matin.

Les négociations ont tout de suite été mises en place avec l'homme de 62 ans mais les nombreux hommes présents sur place n'ont pas réussi à lui faire entendre raison.

A voir aussi: Paris 10e (gare de l'Est) - l'homme retranché arrêté, trois armes retrouvées

Un important dispositif de sécurité avait été mis en place. Etaient présents de hommes de la compagnie d'Orthez, une antenne du GIGN de Toulouse ainsi que plusieurs autres unités de gendarmerie.

Les forces de l'ordre ont ainsi mis en place un large périmètre de sécurité autour du domicile du suspect et la route d'accès principale à la commune a même été coupée.

Voyant que les négociations ne menaient à rien, les membres du GIGN ont finalement décidé de déloger le forcené vers 2h30 du matin ce dimanche 2. Personne n'a été blessé du côté des forces de l'ordre selon le parquet. Dans le même temps, aucun coup n'a été tiré.

Le suspect a été arrêté et transporté au centre hospitalier des Pyrénées, à Pau. Il s'est avéré que le sexagénaire était atteint de bipolarité et que l'arrêt de ses médicaments avait provoqué une crise. Ce dimanche matin, le périmètre de sécurité a été levé dans la petite commune de Labastide-Cézéracq.

A lire aussi:

Un forcené retranché à Arcueil menace de se faire sauter, le Raid intervient [MAJ]

Bas-Rhin: un homme se retranche chez lui après avoir éventré son chien

Nord: un forcené retranché chez lui et armé se suicide pendant l'intervention du RAID

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme, atteint de bipolarité, a finalement été arrêté par les hommes du GIGN.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-