Belgique: un site de rencontres lance une campagne publicitaire polémique

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Belgique: un site de rencontres lance une campagne publicitaire polémique

Publié le 26/09/2017 à 15:53 - Mise à jour à 16:12
©Capture d'écran RichMeetBeautiful
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En Belgique, un site de rencontres baptisé "RichMeetBeautiful" est la cible de nombreuses critiques, notamment depuis le lancement de sa campagne publicitaire. Il propose de mettre en contact des jeunes femmes avec des hommes d'âge mûr à la situation financière confortable.

Certains crient au scandale. En Belgique, un site de rencontres baptisé "RichMeetBeautiful" est la cible de nombreuses critiques suite au lancement de sa campagne publicitaire. Cette plateforme, qui propose de mettre en contact des jeunes femmes étudiantes avec des hommes d'âge mûr à la situation financière confortable, a récemment déployé à Bruxelles deux camions sur lesquels des énormes panneaux font la publicité de cette application. "Améliorez votre style de vie, sortez avec un sugardaddy", peut-on notamment lire sur ces véhicules repérés aux abords des universités bruxelloises. Quelques mots qui n'ont pas tardé à faire réagir.

Rapidement, cette publicité a suscité de vives critiques en Belgique. L'Université libre de Bruxelles (ULB) a par exemple déposé plainte auprès du Jury d’éthique publicitaire de Belgique, un organe d'autodiscipline du secteur dont la mission est d'"assurer une publicité loyale, véridique et socialement responsable". En parallèle, d'autres plaintes auraient également été déposées.

En France aussi, l'indignation s'est fait sentir. La présidente de l'Unécof (Union des étudiants de la communauté française) a annoncé qu'une plainte allait être déposée, dénonçant le concept de ce site Internet. "De plus en plus d’étudiants ont des difficultés sociales ou économiques. On sait que le phénomène de la prostitution étudiante gagne du terrain, et voilà une entreprise qui exploite la détresse de ces jeunes femmes pour faire des profits", a-t-elle expliqué précisant qu'elles ont besoin "d'une bourse" et non d'un "sugardaddy". Et d'ajouter: "on va espérer qu’au niveau du parquet, il y ait une instruction qui soit menée pour savoir si, en Belgique, ce sera considéré, oui ou non, comme une incitation à la prostitution et à la débauche".

Lancé il y a peu, le site Internet s'est félicité sur sa plateforme des histoires d'"amour" qu'elle fait naître. Au total, selon leurs chiffres, 79% des utilisateurs finiraient par trouver des partenaires. Et, toujours d'après leurs informations, la durée moyenne d'une relation serait de quatre mois et demi, soit deux fois plus long que chez la concurrence. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le site Internet a été lancé il y a quelques semaines.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-