Calais et Grande-Synthe : les canoës retirés de la vente par Decathlon

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 22 novembre 2021 - 14:00
Image
Un bateau transportant des migrants dans le détroit de Gibraltar en septembre 2018.
Crédits
© Marcos Moreno / AFP/Archives
Des migrants traversent la Manche sur des embarcations inadaptées.
© Marcos Moreno / AFP/Archives

De nombreux accidents en mer ont eu lieu ces derniers temps près de Calais ; des migrants ont utilisé des embarcations de fortune pour traverser la Manche dans l’espoir de rejoindre l’Angleterre et avoir une vie meilleure. Des victimes sont malheureusement à déplorer. C’est pourquoi l’enseigne Decathlon ne veut pas prendre de risque et a décidé de retirer de ses rayons les canoës et kayaks de ses magasins de Calais et Grande-Synthe afin de limiter l'utilisation des embarcations inadaptées à la traversée de la Manche. 

« L'augmentation récente des tentatives de traversée a effectivement amené nos équipes de Decathlon Calais à s’interroger quant à la position à tenir sur la mise en vente de produits pouvant être détournés de leur usage sportif et servir d’embarcations pour traverser la Manche », peut-on lire dans le communiqué de Decathlon, publié dans La Voix du Nord. « Nous sommes attachés à ne jamais faire courir de risques à nos clients dans l’usage de nos produits, et ce quelles qu’en soient les circonstances. » Quant aux équipements techniques, ils sont toujours en vente, tels que les protections thermiques, les rames ou les gilets de sauvetage.

Cette décision a été prise localement, sans être supervisée par la préfecture du Pas-de-Calais. À noter qu’en octobre dernier, la sous-préfecture avait encadré la vente de carburants à emporter afin de contrôler l’utilisation des embarcations à moteur utilisés par les migrants souhaitant traverser la Manche.

Le magasin Decathlon de Grande-Synthe est également concerné par cette interdiction de vente de canoës et kayaks, car un camp de migrants est en train d’y être démantelé. Près d’un millier de personnes sont concernées. Ce démantèlement se déroule sous tension, notamment entre Paris et Londres, qui sont en désaccord sur la crise migratoire et sur le traitement des migrants sur le territoire français.

À LIRE AUSSI

Image
Des migrants attendent d'être secourus par les garde-côtes italiens, dans la mer méditerranée, à 30
Comment la pandémie a poussé la virtualisation de la surveillance des flux migratoires
Alors que les technologies de surveillance font régulièrement polémique, l’Europe continue à développer des algorithmes de plus en plus poussés pour la gestion des fro...
15 octobre 2021 - 18:45
Politique
Image
Jean-Jacques Savin, 74 ans, sur son bateau à rames le 28 mai 2021 à Lège-Cap-Ferret, en Gironde
Gironde: l'aventurier "au tonneau" repart traverser l'Atlantique à la rame
Le Girondin Jean-Jacques Savin, qui avait traversé l'Atlantique dans un tonneau en 2019, repartira en décembre sur ce même trajet mais cette fois-ci à la rame, un expl...
20 novembre 2021 - 13:11
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don