Calvados: un kitesurfeur trouve la mort étranglé par ses lignes

Calvados: un kitesurfeur trouve la mort étranglé par ses lignes

Publié le 26/04/2018 à 17:55 - Mise à jour à 18:04
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un touriste de 47 ans est mort ce jeudi à Merville-Franceville dans le Calvados. Il s'adonnait au kitesurf lorsqu'il a été étranglé par ses lignes, les secours n'ont rien pu faire.

Il était venu en Normandie pour des vacances en famille, il n'en reviendra pas. Un homme de 47 ans a trouvé la mort ce jeudi 26 à Merville-Franceville dans le Calvados alors qu'il participait à un cours de kitesurf.

"Il est venu ce matin en famille pour ce cours", a expliqué le maire de la ville à France 3 Normandie. Le quadragénaire avait déjà pratiqué ce sport aquatique et les moniteurs lui avaient donné l'autorisation de s'aventurer un peu plus loin en mer, loin des débutants qui doivent rester près de la plage pour des raison évidentes de sécurité.

Mais selon les témoins du drame, un gros coup de vent à mis le père de famille en difficulté vers 11h45. "Au loin, on a vu une voile s'envoler puis plus rien jusqu'à l'arrivée des secours", a expliqué un témoin de la scène.

A voir aussi: Ils surfent les plus grosses vagues du monde (vidéo)

Les pompiers du CODIS14 et le SMUR de Caen sont arrivés à 12h15 sur les lieux, ils ont alors secouru l'homme qui se trouvait à environ 400 mètres du rivage.

Mais les secours n'ont rien pu faire pour sauver le quadragénaire et il a été déclaré mort une trentaine de minutes plus tard. Il n'avait pas réussi à retirer son harnais à temps et a été étranglé par les lignes de son kitesurf.

Le vent ne soufflait pourtant pas particulièrement fort ce jeudi sur la Côte de Nacre.

Les écoles de voile des environs ont par ailleurs rappelé les dangers de ce sport, une personne a déjà perdu la vie à Merville-Franceville il y a quelques mois. "Le problème avec le kitesurf c'est qu'il y a de plus en plus de demande. Et c'est comme le ski, après 3 heures de cours certains se sentent expérimentés. Assez pour ne plus prendre de cours. Et là, on risque l'accident parce que s'emmêler dans ses lignes c'est très facile".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le kitesurfeur amateur a été étranglé par ses lignes après un coup de vent à Merville-Franceville dans le Calvados (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-