Canada: un père de famille avoue trois meurtres sur Facebook avant de se suicider

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Canada: un père de famille avoue trois meurtres sur Facebook avant de se suicider

Publié le 09/05/2015 à 16:43 - Mise à jour à 17:16
©Capture d'écran/CBC News
PARTAGER :

Auteur(s): RT

-A +A

Au Canada, un homme a revendiqué l’assassinat de sa fille, de sa femme et de sa sœur sur le réseau social avant de suicider, a indiqué vendredi 8 la police canadienne, qui enquête sur l’affaire.

Aujourd’hui sur Facebook, on confesse tout: ses préférences sportives, ses penchants politiques, ses amours et… ses crimes. Au Canada, un homme a revendiqué l’assassinat de sa fille, de sa femme et de sa sœur sur le réseau social avant de suicider, a annoncé vendredi 8 la police canadienne, qui enquête sur l’affaire.

"Au cours des dix derniers jours j’ai fait quelques unes des pires choses que j’aurais jamais pu imaginer", a écrit jeudi en fin de matinée Randy Janzen, habitant du village de Popkum, dans l’est de Chilliwack en Colombie-Britannique, sur sa page Facebook, expliquant qu’il avait commencé avec sa fille de 19 ans, sa "chère et tendre Emily (...) intelligente et talentueuse".

"Emily était douée pour tant de choses mais avait peu à peu dû arrêter en raison de ses migraines", écrivait l’homme, poursuivant: "je ne pense pas que quiconque sache à quel point Emily souffrait de ses migraines et de la sévère dépression qu’elles ont entraînées chez elle (...). Maintenant les migraines sont de plus en plus importantes et je ne peux pas supporter de voir ma petite fille souffrir une seconde de plus", écrivait-il encore, avant d’ajouter, glaçant: "je crois qu’Emily a tout essayé pour aller mieux mais rien n’a jamais semblé pouvoir l’aider. J’ai pris un pistolet et je lui ai tiré dans la tête. Maintenant, elle est libérée de ses migraines".

"Puis j’ai tué Laurel car une mère ne devrait jamais avoir à entendre que son bébé et mort. Puis, quelques jours plus tard, ma sœur pour elle n’ait pas à vivre avec cette honte (…). Désormais ma famille ne souffre plus et est au paradis. Je prends la pleine responsabilité pour ces meurtres", a conclu Randy Janzen, se disant dévoré par les remords.

Alerté par un internaute de l’existence de cette macabre confession, le Groupe tactique d’intervention de la gendarmerie canadienne s’est rendu à la résidence de Randy Janzen jeudi après-midi en lui demandant de sortir. Selon le récit du journal local Chilliwack Times, des voisins ont entendu plusieurs coups de feu, suivis de deux bombes fumigènes. Quelques minutes plus tard, il y a eu une explosion. Puis, un incendie a ravagé la maison.

Indiquant qu'il s’agissait d’une enquête complexe comprenant deux scènes de crime et plusieurs victimes, les forces de l'ordre ont confirmé vendredi que le suspect était mort. Se gardant bien de donner des noms, Stephanie Ashton, une porte-parole de la police, a révélé à la presse qu'un corps avait d'abord été découvert à Langley (également en Colombie-Britannique) puis que des informations sur les réseaux sociaux avaient ensuite mené les forces de l'ordre à la résidence de Popkum.

Vendredi, de nombreux hommages ont été postés sur la page Facebook de la malheureuse Emily Janzen, la plupart venant d’artistes de la communauté locale. Car au fil des ans, la jeune fille, chanteuse de talent, s’était fait un nom dans le milieu du spectacle. Choqué, un voisin interviewé par la chaîne CBC News a décrit son père comme un "type génial" qui parlait souvent des migraines "de pire en pire" de sa fille.

  

 

Auteur(s): RT


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Sur sa page Facebook, Randy Janzen a confessé avoir tué sa fille, sa femme et sa soeur.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-