Chalon: 25 ans ferme pour l'homme qui avait étranglé et poignardé sa fille de deux ans

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Chalon: 25 ans ferme pour l'homme qui avait étranglé et poignardé sa fille de deux ans

Publié le 27/01/2018 à 09:54 - Mise à jour à 09:57
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La cour d'assises de Saône-et-Loire a condamné un homme de 45 ans à 25 ans de prison pour avoir, en 2015, tué sa petite fille de deux ans à Marmagne. Sa peine est assortie d’une période de sûreté des deux tiers.

Le père de famille infanticide a plaidé "le coup de folie". Sébastien Chabrier, 45 ans, a été reconnu coupable du meurtre de sa fille, âgé de deux ans, à Marmagne en Saône-et-Loire. Il a été condamné à 25 ans de prison ferme par la cour d'assises de Chalon-sur-Saône vendredi 26.

Les faits remontent à septembre 2015. Le corps sans vie de la petite fille est retrouvé au domicile familial. Il porte des traces de strangulations et les séquelles de violents coups de couteau. Le père de famille se présente de lui-même à la gendarmerie locale pour confesser son crime. Il est placé en garde à vue dans la foulée et mis en examen. Depuis, Sébastien Chabrier était en détention provisoire.

Lire également - Il a poignardé à mort son fils de 2 ans: 30 ans de prison pour le "pétage de plomb" du père infanticide

Le suspect et sa compagne vivaient une relation très compliquée sur fond de violence. Ils s’étaient rendus au commissariat pour une réunion de conciliation à la demande de la femme qui souhaitait quitter son compagnon rapporte France 3.

A la barre, le prévenu a donc expliqué avoir agi sous l'emprise de la folie et s'est excusé. Une explication qui n'a pas convaincu la partie civile qui a jugé qu'il s'agissait d'excuses "de circonstances". "Il n’a pas manifesté de regrets à l’égard de Méline", a déploré l’avocat de la mère. 

La cour est toutefois restée en deçà des réquisitions de l’avocat général, qui avait demandé 30 ans de réclusion criminelle. La peine de Sébastien Chabrier est assortie d’une période de sûreté des deux tiers. Le quadragénaire a également vu son autorité parentale lui être retirée sur la personne de son fils, né d’une précédente union et âgé de 7 ans au moment des faits. L'homme devra se soumettre à un suivi socio-judiciaire sur une durée de dix ans.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Sébastien Chabrier est accusé d'avoir étranglé et poignardé sa fille de 2 ans en 2015.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-