Colombes: les animateurs d'une colonie de vacances mimaient des scènes d'exécutions

Colombes: les animateurs d'une colonie de vacances mimaient des scènes d'exécutions

Publié le 21/11/2014 à 18:13 - Mise à jour le 22/11/2014 à 17:11
©Capture d'écran Google Street View
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Quatre animateurs de la ville de Colombes dans les Hauts-de-Seine ont été suspendus pour avoir fait de clichés mimant des exécutions lors d'une colonie de vacances.

Un "otage" agenouillé, un couteau sous la gorge, des geôliers cagoulés et armés, c'est le genre de clichés que se sont "amusés" à réalisé 4 animateurs de la Colombes (Hauts-de-Seine) à l'occasion d'une colonie de vacances à Groix dans le Morbihan. Des clichés qui n'ont guère amusé le maire de Colombes, Nicole Gueta qui a déposé plainte auprès du procureur de la République de Nanterre contre quatre de ses agents, un titulaire et trois vacataires pour délit d'apologie d'acte de terrorisme. Elle les a également suspendus de leurs fonctions et a engagé une procédure disciplinaire.

"Nous préparions une exposition avec les photos des séjours de colonie de vacances organisés par la ville au mois d'août sur l'île de Groix" a  expliqué l'élu au Parisien. "Ils nous ont remis une clé USB avec ces photos, sur lesquelles ils simulent des actes de torture et de barbarie. Il y en a 18. Sur l'une d'entre elles, on voit un enfant au coin, assis par terre, le regard terrorisé. Mais on ne voit que le pied d'un animateur" a-t-elle ajouté.

"La seule existence de ces photos m'oblige à agir avec fermeté. Je veux savoir dans quelle mesure les enfants de Colombes ont pu assister à de telles scènes. Pour le reste et vu le contexte international, il reviendra aux services de police et à la justice de savoir si ces agents sont perméables aux thèses de l'islamisme radical" a affirmé Nicole Goueta.

Ces clichés de très mauvais goût reprennent en partie les codes d'une scène d'exécution d'otages, comme celles que les djihadistes de Daech répandent sur Internet.

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La mairie de Colombes a suspendu les auteurs de ces clichés.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-