Couëron: le père fait un "malaise", son fils de 12 ans doit prendre le volant

Couëron: le père fait un "malaise", son fils de 12 ans doit prendre le volant

Publié le 08/04/2016 à 11:47 - Mise à jour à 11:51
©Salom-Gomis Sebastien/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Lors d’un contrôle routier, mercredi, les gendarmes de Couëron se sont rendu compte que le conducteur n’avait que 12 ans. Il se trouvait au volant à l'initiative de son père, victime selon lui "d'un malaise".

L'extrême jeunesse du conducteur a attiré l'attention des forces de l'ordre. Mercredi 6 au soir, au niveau de la ville Couëron (Loire-Atlantique), les gendarmes effectuaient des contrôles routiers. La soirée se passait somme toute normalement, jusqu’à ce qu’ils tombent avec stupeur sur un enfant de 12 ans au volant d’une voiture, qui rentrait chez lui à Cordemais, avec son père sur le siège passager.

Selon Ouest-France, qui révèle l'information, le père de famille, victime d'un malaise, aurait alors choisi son fils pour le suppléer dans la conduite du véhicule familiale. En revenant d’une soirée chez des amis, dans une commune voisine, cet homme, âgé de 38 ans, aurait été pris de "palpitations cardiaques" selon ses explications aux gendarmes. N'étant, selon lui, "pas en mesure" de conduire le véhicule, il aurait trouvé cette solution pour pouvoir regagner leur domicile en pleine nuit, plutôt que d'appeler les secours.

C'est donc sur au moins une dizaine de kilomètres que le jeune adolescent, dont la tête dépassait à peine le tableau de bord, le jeune homme a réussi à rouler, à une allure modérée, sans se faire remarquer. "Il conduisait très bien", a même confié la gendarmerie à au quotidien régionale. Son aisance au volant serait due à son habitude à conduire des tracteurs.

Son père devra s’expliquer devant le tribunal correctionnel le 16 août prochain pour "incitation directe d'un mineur à la commission d’un délit" (celui de conduite sans permis) indique le journal Presse-Océan. Le garçon, lui, est convoqué le 15 juin devant un assistant éducatif pour un rappel à la loi.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Lors d’un contrôle routier, mercredi, les gendarmes de Couëron se sont rendu compte que le conducteur n’avait que 12 ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-